Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Mai au jardin : couleurs, senteurs et premières saveurs…

Cette année, les petites pointes de froid de l’hiver et la présence d’eau dans le sol devraient garantir un mois de mai “poussant”, riche en fleurs. Dans ces conditions, le désherbage reste une priorité du jardinier pour limiter la concurrence. Sur cette question aussi les pratiques évoluent et se diversifient : garder dans le jardin, le verger et le potager quelques zones en enherbement spontané est une bonne façon de contribuer au maintien de la biodiversité des insectes.

Au potager

– Préparez la terre : après les pluies de printemps, aérez sur 20-30 cm, puis affinez au râteau en plusieurs passages croisés. Évitez la présence de mottes en surface, ce sont à la fois des obstacles pour les plantules lors de la levée, et des refuges pour certains grignoteurs : limaces et escargots ou parasites.

– Semez en pleine terre les betteraves, carottes, chicorées, choux, fenouils, maïs, panais, persil, pois mangetout, poireaux, radis et salades. En jouant sur la précocité des variétés et l’échelonnement des semis, vous devriez pouvoir étaler vos récoltes.

– Évitez la montée en graines de certaines espèces telles que les bettes, le fenouil ou les salades (chicorées, frisées, scaroles…), ne les semez pas trop tôt. En cours de culture, arrosez régulièrement et faites de l’ombre en cas de coup de chaleur.

– Semez sous tunnel ou voile de forçage, selon les régions, les légumes de l’été : concombres, cornichons, courges, courgettes, melons, potirons…

– Plantez les plants préparés sous châssis ou serres en tenant compte de la tendance météo “rien ne sert de courir, il faut partir à point !”. Les plants obtenus sur couches chaudes apprécient une terre chaude à la plantation : n’hésitez pas à installer du compost en fermentation au fond d’une tranchée de plantation, recouvrez-le de terreau sableux et plantez.

– Anticipez d’éventuelles chutes de température en prévoyant le matériel pour couvrir vos plantations : privilégiez les couvertures qui laissent circuler l’air (voile) ; retirez les plastiques en journée pour éviter l’accumulation d’humidité et le pourrissement des feuilles. Profitez d’une fin de journée bien chaude pour pailler sur et entre les rangs avec du paillage de couleur foncée pour favoriser la rétention de la chaleur solaire.

– Installez au milieu de vos cultures quelques pieds de fleurs compagnes : tagète, capucine, lavande, tanaisie, phacélie, rue officinale… et des aromatiques telles que le basilic, la mélisse, la ciboulette, le romarin…

– Buttez les pommes de terre, les haricots, les petits pois, les fèves…

– Surveillez vos légumes : piégez ou ramassez les es- cargots, les limaces et aussi les chenilles qui en cette période sont fréquentes. La présence de feuilles gri- gnotées ou enroulées, d’une fine toile, d’excréments sont de bons indicateurs de leur présence.

– Anticipez le risque de voir s’installer des maladies fongiques :

• découvrez en journée les plants protégés du froid

• laissez circuler l’air entre les plants : respectez à la plantation une distance qui tient compte du dévelop- pement du plant, ou alors éclaircissez les plants sur le rang au fur et à mesure

• traitez l’ensemble des cultures avec une décoction de prêle diluée à 10 % : solution que vous pouvez trouver dans le commerce, mais que vous pouvez aussi faire vous-même (15 g de plante séchée par litre d’eau à faire tremper pendant 24 h et bouillir 25 minutes)

• évitez d’arroser le feuillage en cours de culture.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX MEMBRES

Abonnez-vous pour consulter l’article en intégralité

Magazine

Produits

Pour aller plus loin