Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Mon beau sapin…

Parmi toutes les espèces de sapins, il y en a forcément une pour vous ! Laissez-vous séduire par cet arbre élégant et facile à entretenir.

En cette période de Noël, on parle beaucoup de sapin, mais il s’agit surtout des quelques espèces qui sont cultivées pour être vendues comme sapin de Noël (Picea Abies (1), Abies nordmannianaAbies procera). Certes, il s’agit là de jolis arbres, mais qui sont loin de refléter la diversité des 46 espèces de sapins recensées à ce jour, dont certaines sont très appréciées des jardiniers.

Un peu de botanique

Les sapins appartiennent à la famille des Pinacées et au genre Abies qui regroupe des espèces présentant des caractéristiques communes :

  • Ce sont des conifères à feuillage persistant. Chez certaines espèces les aiguilles restent en place une dizaine d’années.
  • Ils ont un port conique régulier, des branches horizontales plus ou moins étagées.
  • Leurs aiguilles sont linéaires, aplaties, plutôt courtes et disposées en spirale autour et sur toute la longueur des rameaux. Après arrachage, elles laissent une cicatrice arrondie typique. Et les aiguilles des sapins ne piquent pas !
  • Les sapins sont monoïques, les cônes femelles sont dressés sur les branches horizontales, ils sont formés d’écailles jointives, leur coloration (vert, bleu, noir, violet ou pourpre) est un élément décoratif apprécié.

Un pôle structurant au jardin

Les sapins ont des tailles, des couleurs de feuillage ou de cônes, des développements assez différents. Ce sont des arbres intéressants pour orienter le regard, donner de la perspective, marquer un espace. Ils sont utilisés aussi bien pour structurer un jardin qu’une rocaille. Les distances de plantation sont de 7 à 10 m pour les espèces hautes comme le sapin des Vosges (Abies pectinata) qui culmine à plus de 60 m. Comptez 3 m pour valoriser le port du sapin d’Espagne doré (Abies pinsapo “Aurea”) ou le Silberlocke (Abies koreana “Silberlocke”) et 1 m à 1,5 m pour les espèces naines telles que le sapin nain du Caucase (Abies nordmanniana “Aurea Nana”) ou le sapin de Corée (Abies koreana “Nana”) ou encore le sapin baumier nain (Abies balsamea “Piccolo”).

Des variétés horticoles adaptées à nos jardins

Certaines espèces de sapins atteignent une taille incompatible avec la culture dans un jardin, voire dans un parc ; elles sont donc réservées à une implantation en milieu naturel. Par contre, vous trouverez de belles espèces représentées par des variétés horticoles dont le développement est plus adapté. Même si on qualifie ces variétés de “naines”, il est toujours prudent de se renseigner sur la taille à maturité aussi bien en hauteur qu’en largeur, car certaines variétés horticoles sont rampantes ! Notez que les sapins ne se taillent pas.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Produits

Sponsorisé

Pour aller plus loin

Une mangeuse de sapin

Comment j’ai mangé mon sapin de Noël. Recettes délicieuses et originales pour cuisiner avec des arbres 
Julia Georgallis, traduit de l’anglais par Ariane Bataille
Éditions Rouergue
144 pages  15,6 x 22,2 cm
19,50 €

À Noël, adoptez un sapin et regardez-le grandir!

La présence d’un arbre dans la maison pour fêter Noël ne peut que réjouir les amateurs de végétaux, qu’ils soient jardiniers ou pas. Dans 70% des cas, l’arbre de Noël est un sapin coupé qui sera jeté. Pour le reste, ce sont des sapins en motte ou en pot qui seront éventuellement replantés dans le jardin avec, il faut le dire, un taux d’échec assez important.