Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Prolapsus rectal

Des lecteurs ont souhaité répondre à Mme G. des Alpes-Maritimes qui souffre de prolapsus rectal (« Lecteurs en détresse » du n° 155).

Le hasard faisant bien les choses, je viens de tomber sur un traitement des prolapsus, rectaux ou utérins. Dans le livre “Régénérer nos tissus avec les roches” des docteurs Tétau et Scimeca, il est précisé que ce traitement ne marche que si l’intervention n’est pas nécessaire, ce qui ne semble pas être le cas ici. Mais ça peut valoir le coup de le faire sur 6 mois, peut-être en parallèle de séances de kinésithérapie pour voir s’il y a une amélioration possible : Fluorite D8, une à deux ampoules par jour pour tonifier les muqueuses et les ligaments. Ambre jaune D8, une ampoule par jour pour le vieillissement chez la femme. À commander en pharmacie chez Boiron, la boîte de 30 ampoules coûte actuellement 4,44 euros. »

Fabrice sur le forum du site de Rebelle-Santé

Il existe de la kiné périnéale très efficace, basée sur la visualisation qui fait travailler aussi l’anus et qui est extrêmement facile à faire. Entre autres mouvements :  le “tire bouchon” qui consiste à serrer l’anus, imaginer remonter l’anus vers le haut, tout en effectuant des ronds d’où le nom de tire-bouchon. Essayez et vous sentirez un mouvement ascendant des muscles concernés.
Sur le même principe, on peut travailler les différents planchers du périnée à tout âge. Le périnée est l’ensemble des muscles de la vulve, du vagin et de l’anus, n’en font pas partie : les fesses, les cuisses et le ventre. L’idéal est de consulter une sage-femme ayant étudié la méthode CMP (Connaissance & Maîtrise du périnée). L’Institut Naissance et Formation pourra vous donner l’adresse de la personne formée de votre région. Personnellement, j’ai connu la sonde… sans succès. Là, je peux travailler seule, c’est efficace et rapide car on fait vraiment de la gym… Bon courage. 
Institut Naissance & Formations 2a rue du Paradis, BP 17, 68190 Ungersheim – Tél. 03 89 62 94 21. »

Annie M. de Charente

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 157

Magazine

Sponsorisé

Pour aller plus loin