Isothérapie en cas d'effets secondaires dus à une chimiothérapie

Rubrique

À la suite de chimiothérapies, des effets secondaires dus au Taxol® me provoquaient de fortes douleurs aux extrémités, particulièrement aux pieds, ce qui m'empêchait de dormir. Après avoir pris des neuroleptiques prescrits par l'oncologue, sans véritable amélioration, je me suis tournée vers l'isothérapie suite à un témoignage paru dans Rebelle-Santé n° 148. Je suis allée consulter un médecin homéopathe qui m'a prescrit l'isothérapique du Taxol. Il y a eu presque immédiatement une nette amélioration qui s'est poursuivie à la seconde prise. J'envisage de renouveler les cures jusqu'à guérison complète. »

Marie-Thérèse T. du Finistère

Voici le courrier de Rodolphe D. que cite Marie-Thérèse :

Si vous avez un problème suite à un vaccin, anesthésie, médicament, etc., il existe une solution simple et peu coûteuse : l'isothérapie. Demandez à votre médecin homéopathe la prescription du produit en cause (antibiotique par exemple) et la dilution isothérapique de ce dernier. Le plus souvent en 9 – 15 – 30 CH à prendre selon les conseils du médecin, à un jour d'intervalle ou plus (5 granulés ou une dose). Répétez l'opération. Si la cause n'est pas médicale, il faudra joindre, en fonction de votre cas, des poils de chat, de la farine, de la poussière, un produit chimique... »

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 153

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Plantes sauvages médicinales
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Trucs et astuces de santé
Plantes Sauvages Comestibles