Quels examens faire lorsque la voix devient rauque ?

Rubrique

La voix qui devient rauque, cassée ou enrouée, est une cause fréquente de consultation. Le plus souvent bénin, ce symptôme ne doit pas être pris à la légère.

Rhinopharyngite, angine, voi­re professions à risques (chanteurs, enseignants…), les causes du changement de timbre de la voix qui devient rauque – on parle de raucité de la voix – sont nombreuses et le plus souvent bénignes. Pour autant, ce symptôme ne doit pas être minimisé et réclame une consultation dès lors qu’il ne cède pas ou que sa cause reste inconnue. Si la voix peut être naturellement rauque, et donc considérée comme normale, la raucité soudaine peut être un signe précurseur d’une pathologie plus grave. Une voix claire qui devient progressivement rauque ou enrouée chez un grand fumeur, le cas échéant consommateur excessif d’alcool, peut être un signe de cancer du larynx, a fortiori en cas de douleur (difficulté à avaler, mal de gorge, irradiation à l’oreille…) dans le fond de la gorge. Mieux vaut consulter sans tarder.

CORDES VOCALES

La voix est un phénomène surtout expiratoire, dû à la mise en vibration de deux replis du larynx, les fameuses cordes vocales, sous l’effet de la stimulation d’un nerf appelé « nerf récurrent ». Ce nerf circule aux alentours de la thyroïde. Une lésion de ce nerf (ablation chirurgicale ou pathologie de la thyroïde) peut affecter la voix, qu’il s’agisse d’aphonie (voix absente) ou de dysphonie (voix modifiée). Mais attention à ne pas confondre les atteintes de la voix avec l’impossibilité de parler (aphasie) du fait d’une altération neurologique, comme lors des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

LARYNGOSCOPIE OU FIBROSCOPIE

S’il est suffisant pour diagnostiquer une banale angine, l’examen à l’œil nu du fond de la gorge, bouche ouverte, comme le fait le médecin généraliste, ne permet pas de visualiser le larynx et donc les cordes vocales. Bien que large (1 à 2 cm de large), le miroir appliqué sous anesthésie locale (pour supprimer les nausées) n’est pas non plus suffisant dans la plupart des cas. Le recours à l’ORL est indispensable pour la réalisation d’une laryngoscopie, autrement dit l’utilisation d’un laryngoscope, un instrument muni d’un manche et d’une source d’éclairage. Une biopsie vient terminer l’examen. Dans certains cas, l’ORL pourra même retirer des polypes si besoin. Plus pratique et mieux tolérée par le patient, les ORL utilisent de plus en plus la fibroscopie (caméra au bout d’un tube flexible) qui permet la vision nette « directe » et prolongée des cordes vocales et de l’origine du problème.

PHONIATRE

Le recours au phoniatre, tant dans le diagnostic que dans la rééducation, est indispensable dans le cadre des professions à risques, en l’absence bien entendu d’une cause curable du ressort de l’ORL (cancer, polype, nodule…). C’est le cas lorsque la voix rauque est liée à un mauvais fonctionnement des cordes vocales (fuite d’air entre les deux cordes mal fermées, par exemple). À noter que le phoniatre dispose également de la fibroscopie et d’outils d’étude approfondie de la voix.

CAUSES DE RAUCITÉ

> Infections ORL susceptibles de provoquer une angine, une laryngite, une amygdalite…
> Inflammation
> Puberté
> Alcoolisme
> Pleurs
> Stress
> Usage professionnel intensif par « forçage » (chanteurs, professeurs…)
> Paralysie des cordes vocales (nerf récurrent)
> Bronchite avec toux
> Polypes et/ou nodules
> Séquelle d’intubation
> Reflux gastrique (lésion des cordes vocales due à l’acidité gastrique).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Voir aussi

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Chimiofolies
Mon cahier de tisanes
Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet