Pour être autonome, même au jardin... Récoltez vos graines

Rubrique

Pour ce joli mois de rentrée, je vous ai réservé une activité drôlement ludique et sympathique ! La récolte de ses propres graines pour devenir un peu, et même parfois complètement autonome au jardin. Angela, notre spécialiste ès-végétaux, consacre d'ailleurs sa rubrique au même thème, Vous êtes gâtés!

Alors, bien sûr, vous ne pourrez pas récolter toutes vos graines cette année car certaines ont déjà commencé à se ressemer toutes seules, mais beaucoup sont encore récupérables et, pour les autres, cela vous donnera une petite idée pour l’année prochaine!

Avantages

Gain de temps : on ne court pas les magasins pour trouver des sachets de graines bio.
Super économique : il suffit de regarder le prix d’un sachet de graines bio (ou pas d’ailleurs !)…
Réjouissant : quel bonheur absolu de ressemer SES graines d’année en année, et on peut aussi bien récolter les graines de fleurs que celles de légumes.
Rassurant : on sait ce qu'on sème.
Facile à mettre en œuvre : c'est tellement simple que les enfants, les petits-enfants, les neveux et nièces ou ceux du voisin peuvent le faire avec nous… et même parfois sans nous, tellement ils se prennent au jeu. Pensez-y, ça peut faire une activité très sympa pendant les vacances ! Et c’est un savoir qu’ils garderont précieusement au fond de leur mémoire, et qui pourra refaire surface à l’âge adulte.

Inconvénients

Aucun ! J’ai beau chercher, je ne vois pas d’inconvénients, même le stockage demande peu de place !

Généralités

Certains végétaux sont autofertiles et d’autres pas. Pour ces derniers, il peut se produire des croisements non désirés entre les différentes variétés de votre jardin ou des plantes sauvages à proximité (voir les précautions à prendre dans l'article d'Angela).

Principaux végétaux à fécondation croisée

Artichaut, asperge, aubergine, bette à cardes, betterave, carotte, céleri, chicorée, chou, ciboule, concombre, courge, courgette, cresson, endive, épinard, fève, luzerne, mâche, maïs, melon, navet, persil, piment, poivron, poireau, potiron, potimarron, radis, salade, salsifi, seigle, tournesol.

Les graines d'annuelles se récoltent tous les ans après la floraison et montée en graine (fleurs et aromatiques) ou après les fruits et les légumes (graines, noyaux, pépins).

Pour les plantes bisannuelles (durée de vie : 2 ans), les graines se récoltent la 2e année. La 1ère année, les légumes se forment, et la seconde année, c'est au tour des fleurs et des graines de se former  : betterave, carotte, céleri, chicorée, chou, légumes-racines, poireau et toutes les fleurs bisanuelles...

La conservation des bisanuelles se fait sur place. Paillez et couvrez d’un tunnel ou d'un châssis pour les légumes, aérez tous les jours si pas de gel. On pourrait les déterrer et les conserver autrement mais, pour le végétal, il est préférable qu’il soit en contact avec le froid hivernal, c’est important pour son développement. Pensez à garder un nombre plus important de plants afin de prévoir les pertes qui seront inévitables...

Si vous êtes impatient, vous pouvez acheter une bisannuelle en pot, en motte ou direct en racines nues pour les légumes (carotte, panais…) et les replanter directement, ainsi vous récolterez les graines la même année que la plantation (pas bête hein ?).

On sait que certaines plantes se ressèment seules d’année en année, celles-ci seront plus solides que leurs comparses semées de votre main, mais leurs emplacements seront bien aléatoires…

Pour organiser votre jardin, décidez à l’avance quelles graines vous allez récolter. Par exemple, s’il vous reste des graines d’un végétal de l’année précédente, peut-être n’est-il pas indispensable de récolter des graines sur ce même végétal cette année ? Par contre, les graines des fleurs devront être plutôt récoltées chaque année, car leur pouvoir de germination s’amenuise rapidement durant la conservation.

Le porte-graines

⇒ Toutes les opérations sur le porte-graines doivent s’effectuer en lune ascendante en jours fruit (idéal en constellation du Lion).

⇒ Il est toujours utile de tuteurer ses porte-graines, cela évite les couchages inopinés lors de fortes pluies ou de vents violents.

⇒ Si vous voulez récolter sur des fleurs de même variété mais de différentes couleurs, une astuce simple et efficace pour se souvenir de leur couleur après défloraison : lier un brin de laine de la couleur de la fleur. (Voir aussi Cultiver des porte-graines dans l'article d'Angela.)

Récolte

⇒ La récolte sera toujours effectuée par temps sec, en fin d’après midi et par grand soleil. Une cueillette en plein soleil garantit une conservation maximum.

⇒ Les graines matures se ramassent facilement, il suffit de gratter un peu les graines pour qu’elles tombent. Si ce n’est pas le cas, c’est que les graines ne sont pas à maturité, surveillez et recommencez chaque jour, si possible.

⇒ Les premières graines formées sont souvent gage de meilleure qualité et assurent un meilleur taux de réussite. Inutile d’attendre la fin des cueillettes de consommation pour récolter vos graines. En général, afin que le légume soit bien mûr, on laisse en place une dizaine de jours après la date de la cueillette de consommation supposée.

⇒ Les graines se récoltent en lune ascendante, si possible, et toujours en jours fruit (idéal en constellation Bélier ou Sagittaire).

⇒ Pour les petites graines, voire les minuscules, vous pouvez secouer le végétal doucement pour faire tomber les graines dans une enveloppe ou confectionner un petit sachet de récolte.

Pour récolter les petites graines

Avec un tissu à maille très fine (collant, tulle, moustiquaire…), coudre un petit sachet à mettre en place autour de la fleur dès que celle-ci a perdu tous ses pétales. Ainsi les graines tombent directement dedans. Vous pouvez faire la même chose avec un petit sachet en papier. Attention à la météo, pas de pluie ! On peut préparer le sachet à l’avance en vérifiant chaque jour la maturité de la graine et, dès qu’elle s’en approche, ensacher la fleur.
On peut aussi poser un grand tissu de couleur claire sous les végétaux porte-graines, ainsi on récupère sans effort celles qui tombent.
Pour les fleurs, on peut couper les sommités fleuries desséchées et faire tomber les graines dans une grande enveloppe ou un récipient.

⇒ Pour récoltez les grosses graines (capsules, gousses), coupez les “sacs” naturels aux ciseaux et froissez-les dans une grande assiette recouverte d’un papier clair (évitez le papier absorbant), enlevez les résidus et ne conservez que les graines. Récoltez les noyaux et les pépins de vos fruits et conservez-les au sec. Un mois et demi avant la plantation, mettez-les dans le bac du frigo (réveil de la dormance par le froid ou stratification).

Maturité des principaux légumes


Haricots et pois : laissez la gousse se dessécher (elle doit craquer sous les doigts)
Poivron : bien mûr et ridé
Melon : craquelé et queue détachée
Cucurbitacées : queue jaune et détachée
Aubergine : flétrie
Laitue : laissez la salade monter ; après la floraison, il faut laisser brunir les hampes et les couper. Faites sécher à l’ombre. Les graines se détachent alors facilement, secouez-les pour les récolter.

Séchage

Le séchage se fait toujours à l’ombre et dans un endroit sec, sur du papier sans encre, dans des assiettes, entre 2 jours et une semaine.

Étiqueter à la date de la récolte, avec le nom et la variété du végétal et la couleur, si besoin. On peut mettre une feuille de papier de séchage un peu grande et écrire dessus les caractéristiques, ainsi on évite l’envol de l’étiquette.

Méthode A :Végétaux qui présentent une graine enrobée d’une chair aqueuse : tomate, concombre, cornichon et melon.

1. Couper le légume fruit en deux et, avec une petite cuillère, enlever les graines et la pulpe, les mettre dans un verre (on met les légumes de côté pour les cuisiner).
2. Ajouter un peu d’eau afin de couvrir les graines.
3. Laisser fermenter entre 24 et 48 h maximum dans une pièce à 20° environ (12 h maximum pour le melon). On reconnaît la fermentation à la pellicule blanchâtre qui se forme à la surface du liquide.
4. Passer les graines sous un filet d’eau courante dans une passoire afin de les débarrasser de leur enveloppe gluante. Recommencer si nécessaire (vous ne devez plus sentir de gluant sous vos doigts).
5. Laisser bien égoutter et faire sécher sur un papier posé sur une assiette.

Méthode B : Courgette, courge et cucurbitacées en général.

1. Passer les graines sous un filet d’eau courante dans une passoire afin de les débarrasser de leur enveloppe gluante. Recommencer si nécessaire (vous ne devez plus sentir de gluant sous vos doigts).
2. Laisser bien égoutter et faire sécher sur un papier posé sur une assiette.

Méthode C : Végétaux dont les graines sèchent sur pied, tous les autres légumes et toutes les fleurs en général.

1. Récolter les graines et les poser sur un papier dans une assiette.

Conversation

⇒ Étiqueter au nom de la variété, année de récolte, durée de conservation, dimension, couleur, période de floraison, de semis…

⇒ Dans des enveloppes ou sachets papier ou kraft, eux-mêmes entreposés dans des boîtes en bois, en bocaux fermés, toujours à l’abri de la luminosité, de la chaleur et dans un endroit sec.

Durée de conservation

1 an : toutes les fleurs
2 à 3 ans : persil, pois
2 à 4 ans : poireau
3 à 4 ans : carotte, céleri, cresson des jardins, haricots, mâche
3 à 5 ans : navet
4 à 5 ans : chicorée, choux, endive, épinard, fève, radis
4 à 6 ans : betterave, bette, chou-rave, salade, tomate
5 à 8 ans : concombre.

Voilà pour ce qui est de la récolte de nos douces graines… Je vous souhaite plein de plaisirs à leur rencontre… Et si des questions vous tarabustent : lateliereconaturel.net
Je vous souhaite un bel été indien, plein de douceur et plein d’amour…

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour aller jeûner
Recettes gourmandes anti-cancer
Trucs et astuces de santé
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le