Recette aroma express autobronzante, des précisions

Rubrique

Je suis hygiéniste et aromathérapeute depuis environ 30 ans et je suis très intriguée, voire inquiète, de la recette en aroma cosmétique publiée page 39 du n° 174 (ma préparation express autobronzante, NDLR). Par mes connaissances, je ne peux pas valider, pour un masque de beauté dit "bonne mine", l'emploi d'huile essentielle (HE) de carotte, ni de celle de bergamote et en voici les raisons : l'HE de carotte a des propriétés principales qui sont les suivantes : stimulante hépato-biliaire, régénératrice hépatique, antifongique et régénératrice cutanée surtout sur les cicatrices et un peu sur les rides. Donc, elle n'a pas l'effet du macérat huileux de carotte qui contient du bêta-carotène, de la xanthine et de la lutéine, responsables de la couleur "bonne mine" ! Attention aux confusions...
L'huile essentielle de bergamote est photosensibilisante et assez irritante par voie cutanée (par voie orale aussi...) donc une catastrophe pour la peau. Certains laboratoires proposent une HE de bergamotier zeste non distillée, et donc non photosensible... mais ce n'est pas notifié dans votre protocole ! (...) »

Mme C. des Bouches-du-Rhône

LA RÉPONSE D'ANNE DUFOUR

L'huile essentielle de bergamote n'est pas photosensibilisante mais phototoxique, attention aux confusions, comme dit cette dame. Cette HE ne rend pas la peau sensible en cas d'exposition solaire, mais la « tache », c'est exactement ce que l'on cherche à obtenir avec un hâle discret puisque là, elle est fortement diluée et ÉLIMINÉE avant que la personne ne sorte (ce qui n'est pas le cas quand on applique de l'huile de bergamote sur la plage, exactement pour les mêmes raisons : avoir plus vite « bonne mine », un hâle plus joli). C'est vrai qu'il existe une HE à laquelle on a ôté les molécules « qui tachent » : le but est alors de profiter de son odeur exquise sans craindre d'être « tatoué ». Mais là, ce n'est pas ce que l'on cherche, on cherche justement à être « teinté », légèrement évidemment.
L'huile essentielle de carotte est précisément dépigmentante et je l'ai choisie pour éviter tout risque de tache cutanée « excessive ». Elle atténue au passage les cicatrices et imperfections, comme le « valide » cette lectrice, c'est donc bien elle qu'il faut choisir pour ce genre de masque. « Bonne mine » ne veut pas forcément dire « bronzée », cette HE n'a pas été choisie pour son « bêta-carotène », justement. J'ajoute que l'HE de carotte entre dans la composition de nombreux cosmétiques maison.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 176

Voir aussi

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon cahier de réflexologie plantaire
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène