Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Avec le pissenlit…

... des recettes naturelles

Le pissenlit, Taraxacum officinale, encore nommé salade de taupe, couronne de moine ou dent de lion, est une herbacée aux feuilles en rosette dentelées et aux capitules jaunes solitaires au sommet d’une longue tige creuse. Feuilles et tiges contiennent un latex blanc.

Le « pisse en lit » a des vertus diurétiques connues depuis longtemps. Mais ce sont surtout les feuilles qui ont ces propriétés diurétiques alors que la racine est plutôt employée pour son action dépurative. Feuilles et racines augmentent la quantité de bile excrétée par le foie, empêchent la formation de calculs biliaires et traitent l’insuffisance hépatique. Le pissenlit est indiqué en cas de constipation, de rétention d’eau, de goutte, d’arthrite et de rhumatismes. Profitez de ses effets en tisane, mais pas seulement, puisque c’est aussi un médicament-aliment.

Les préparations simples en tisane

Infusion de feuilles : versez un litre d’eau bouillante sur 2 à 3 cuillerées à soupe de feuilles sèches (une à deux cuillerées à café pour une tasse d’eau bouillante). Couvrez, laissez infuser dix minutes, filtrez et buvez deux tasses par jour avec un peu de miel.

Infusion de fleurs : jetez deux poignées de fleurs dans un litre d’eau bouillante. Couvrez, laissez reposer dix minutes, filtrez et buvez deux tasses par jour en parfumant d’un peu de miel.

Décoction de racines : dans un litre d’eau froide, jetez une poignée de racines. Portez à ébullition et maintenez à petits bouillons quinze minutes. Filtrez, buvez une tasse avant les repas.

*

Une action dépurative…

… pour le bonheur de votre foie et de votre vésicule biliaire. 

Décoction :

Mélangez dans un pot en terre ou en verre 30 g de feuilles et de racines à parts égales et un litre d’eau à température ambiante. Couvrez et laissez reposer deux heures. Versez ensuite dans une casserole et faites chauffer jusqu’aux premiers bouillons. Stop­-
pez le feu, filtrez et buvez trois tasses par jour, de préférence quelques instants avant les repas. 

Pour une action diurétique et dépurative

Pour favoriser la résorption de la cellulite

Mettez 30 g de fleurs, feuilles et racines et un litre d’eau froide dans un récipient en verre. Patientez deux heures puis versez le mélange dans une casserole. Faites chauffer et aux premiers bouillons, éteignez le feu. Laissez reposer une vingtaine de minutes puis filtrez. Buvez trois tasses, avant les repas.

*

Huile de massage pour se détendre

Remplissez votre panier de fleurs de pissenlit. Disposez votre récolte sur un linge en coton et laissez les fleurs se faner pendant une semaine pour qu’elles soient bien sèches. Puis, remplissez la moitié d’un flacon en verre avec ces fleurs de pissenlit et couvrez d’huile de tournesol ou d’olive. Couvrez d’une gaze et mettez derrière une vitre au soleil. Remuez tous les deux à trois jours et laissez ainsi pendant trois semaines. Filtrez, exprimez bien les sucs des fleurs, ajoutez trois gouttes d’huile essentielle de lavande fine et conservez dans des petites bouteilles en verre. Pratiquez un massage du dos pour détendre les muscles et relâcher les tensions accumulées pendant la journée.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Produits

Sponsorisé

Pour aller plus loin

Des recettes naturelles avec la prêle des champs

La prêle des champs, Equisetum arvense, pousse dans les milieux humides et argileux. Contrairement à la prêle des marais (toxique), la prêle des champs a, soit des tiges uniquement terminées par un épi, soit des tiges stériles sans épis mais avec des feuilles. Et ce sont ces tiges feuillues qui apparaissent après les tiges en épis, ces “queues de cheval”, que vous récolterez. Si vous avez des doutes, procurez-vous la plante en herboristerie. La prêle est très riche en silicium, calcium, fer, magnésium, potassium… Elle est reminéralisante, diurétique et cicatrisante, et garantit votre bien-être mais également celui de votre jardin. Les tisanes et autres préparations doivent être prises en interne sur un temps court plusieurs fois dans l’année. Elles sont déconseillées chez les jeunes enfants et les femmes enceintes.

La fausse bruyère (Calluna vulgaris)

« Quand vient St Matthieu, à l’été on dit adieu. » Alors, récolte les dernières pailles et derniers grains avant que la pluie ne les gâte, puis va dans les landes et remplis ton panier des grappes de la « bucane ». Ainsi tu pourras soigner ton moral, ta peau, tes reins et tes os.

Le liseron (Convolvulus arvensis)

Il n’est point nécessaire de vous décrire les endroits où vous pourrez trouver cette plante. Puisqu’elle a décidé d’envahir notre quotidien, autant s’en servir. En usage médicinal, le liseron est recommandé en cas de constipation liée à une insuffisance hépatique. Toute la plante, racines, tiges et feuilles renferment une résine à l’action purgative.

Des recettes naturelles avec l’églantier

L’églantier, Rosa canina, est un rosier sauvage, un arbrisseau de 2 à 3 mètres de haut qui pousse dans les haies et les friches. Ses aiguillons fortement crochus couvrent de longues tiges dressées finissant par se courber. C’est le rosier sur lequel Aphrodite s’est blessée, colorant de son sang les pétales blancs. Cependant, bien que les fleurs simples à cinq pétales soient souvent roses, certains individus persistent dans leur blancheur.