Ce qui pousse en mai pour votre santé…

… La Pulmonaire et le Myrte
Rubrique

« Pendant le joli mois de Mai, couvre-toi plus que jamais. » Ainsi, tu pourras siffler avec le merle. Mais si, par malheur, le seul sifflement que tu sois capable de produire est celui de tes poumons, va vite cueillir des feuilles de l’herbe de Tac et de l’herbe du Lagui. Et profites-en pour soigner ta peau qui craquèle, pèle et peut-être aussi fleurit...

LA PULMONAIRE (PULMONARIA OFFICINALIS)
Cette plante vivace des sous-bois aux feuilles vertes ponctuées de taches blanches, porte des fleurs violettes au sommet des tiges florales. Elle ressemble à ses cousines, la bourrache ou la consoude.
Ses feuilles ont depuis longtemps la réputation de soigner tout ce qui touche à la respiration, elles sont aussi une panacée pour les peaux irritées.
- Émollientes, adoucissantes, sudorifiques, anti-inflammatoires, mais aussi astringentes et diurétiques, elles peuvent être consommées crues en salade.
- Pour les tisanes, faites-les sécher finement découpées sur un plateau ajouré dans une pièce ventilée, sombre et à l’abri de l’humidité.

POUR LES PATHOLOGIES LIÉES AUX BRONCHES, POUR CALMER LES INFLAMMATIONS DE GORGE, LA TOUX, LES BRONCHITES, FAVORISER L'EXPECTORATION ET PROVOQUER LA TRANSPIRATION
Infusion
> Versez un quart de litre d’eau bouillante sur une cuillerée à soupe de feuilles sèches, couvrez et laissez infuser 10 minutes.
Buvez trois à quatre tasses dans la journée entre les repas.

CONTRE LES PEAUX SÈCHES, LES DARTRES, LES GERÇURES ET ENGELURES AINSI QUE POUR LES HÉMORROÏDES
Décoction renforcée
> Mettez 60 g de pulmonaire sèche dans un demi-litre d’eau et portez le tout à ébullition.
> Laissez mijoter trois minutes, stoppez votre feu puis couvrez jusqu’au refroidissement.
> Filtrez et conservez dans une petite bouteille trois jours au maximum au réfrigérateur.
Vous pouvez utiliser cette décoction en lotion matin et soir en cas de peau sèche, mais aussi tiède, en cataplasme à garder une demi-heure ou en trempant directement les zones concernées, deux fois par jour, en cas de gerçures et d’engelures. Quant aux hémorroïdes, pratiquez des bains de siège.

LE MYRTE (MYRTUS COMMUNIS)
« Connais-tu le pays où les citronniers fleurissent, où, dans la feuillée sombre, rougissent les oranges d’or ? Un vent léger descend du ciel bleu, le myrte croît discret... » Goethe.
Et oui, cet arbrisseau est originaire du Sud et je sais que plusieurs d’entre vous se disent qu’ils ne pourront point bénéficier de ses vertus, mais c’est l’occasion de faire un petit saut vers le soleil.
Profitez des bienfaits des feuilles qui sont antiseptiques et donc utiles dans les affections respiratoires.
Le myrte est aussi un tonique veineux et un protecteur de l’estomac. Son astringence et son action antiseptique permettent son usage pour toutes sortes de maux. Alors, n’hésitez plus, allez cueillir des feuilles que vous sécherez à l’ombre et au vent...

CONTRE LES CONTUSIONS, ENTORSES ET ECCHYMOSES LORS D'UNE CHUTE
Bains

> Préparez une décoction avec 100 g de feuilles de myrte pour deux litres d’eau froide.
> Portez à ébullition. Au premier bouillon, stoppez votre feu, couvrez et laissez reposer jusqu’à ce que la décoction soit devenue tiède.
> Filtrez et baignez les membres concernés.
Vous pouvez aussi jeter la décoction dans l’eau du bain. Restez au minimum 15 minutes.

CONTRE ABCÈS ET FURONCLES
Décoction
> Dans un litre d’eau froide, jetez 10 g de feuilles et portez le tout à ébullition.
> Au premier bouillon, baissez votre feu et laissez cuire doucement pendant dix minutes.
> Stoppez votre feu, couvrez et laissez refroidir.
> Filtrez et conservez dans une bouteille en verre teinté au réfrigérateur, trois jours maximum.
Vous pouvez utiliser la décoction en compresse à laisser sur les zones une demi-heure et à renouveler trois fois dans la journée ou/et en lotion.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Secrets de beauté
Grossesse et allaitement sans soucis
Bien manger sans cuisiner
Maux d'enfants, poussées dentaires, rhumes, poux...