Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Fibromyalgie et thermalisme, des résultats tangibles

Les cures thermales spécialisées se multiplient. Celles qui concernent les malades atteints de fibromyalgie voient leurs résultats confirmés par une nouvelle étude scientifique. Nous sommes allés à Saint-Paul-lès-Dax découvrir la cure et le programme santé fibromyalgie.

Depuis l’Antiquité, les eaux thermales sont utilisées pour soigner principalement deux grandes familles de pathologies : les problèmes respiratoires et les affections articulaires. Avec la multiplication des lombalgies (maux de dos) et des cas de fibromyalgie, et la faible efficacité des traitements conventionnels, une vingtaine de stations thermales indiquées initialement pour soulager les rhumatismes, ont développé des programmes spécifiques à ce type d’affections.

Une cure pour améliorer les symptômes fibromyalgiques

Nous nous sommes rendus à Saint-Paul-lès-Dax, dans un des six centres thermaux du Groupe Thermes Adour, pour découvrir ces cures adaptées. Comme dans les autres stations, le programme Prévention Santé

Fibromyalgie est basé sur une cure conventionnée de 18 jours, additionnée d’ateliers spécifiques conçus pour ces malades. Les soins thermaux sont adaptés à la pathologie, en modulant la puissance des jets et la température de l’eau, par exemple, et à chaque curiste en fonction du bilan d’entrée réalisé par le médecin thermal.

Des soins toniques puis décontractants

Ma première matinée de soin a commencé par un cours collectif de mobilisation en piscine. Dans une eau – thermale, bien sûr – à 38 °C, une “kiné-coach” vous drive pour un programme d’une quinzaine d’exercices : des ciseaux avec les jambes, des moulinets dans tous les sens, des flexions, contractions des jambes, des bras, du torse. Le tout réalisé à la mesure de chacun. Mais lorsqu’on fait les mouvements avec détermination, on sent bien que les muscles travaillent !

Dix minutes plus tard, je me retrouve seul, dos au mur dans une grande cabine de soin. Me revient alors l’image caricaturale du soin thermal, celle que l’on voit souvent au cinéma : la douche surpuissante, comme une lance à incendie, qui vous écrase contre le mur. En réalité, une technicienne très prévenante règle l’intensité et la température, et si la pression est assez forte, l’eau est projetée de loin et la sensation est plutôt celle d’un massage tonique. Le jet diffus libère les tensions musculaires, principalement au niveau du dos, des hanches et de la zone épaules/nuque. Le soin suivant appelle clairement la détente ; il s’agit de la douche pénétrante. Vous êtes allongé sur le ventre sur une “table de douche”. Au plafond, une série de buses automatiques balayent votre corps sur la longueur. Les jets, beaucoup plus doux, font l’effet d’un massage relaxant. Le dernier soin de la matinée va plus loin encore dans la détente avec l’aérobain. Dans une grande baignoire individuelle, on savoure le bouillonnement des bulles d’air sur tout le corps…

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin

Cure post-covid long aux thermes

Certains établissements thermaux ont concocté des programmes de soins et de remise en forme adaptés au Covid long. Basées sur les propriétés de leurs eaux thermales, ces cures sont complétées par des ateliers de remise en forme et visent à atténuer les symptômes de cette maladie encore mal cernée. Nous avons visité les thermes de Saint-Gervais et découvert leur cure “Post-Covid long”.