Assiette printanière d’Appoline

Pour 4 personnes :
- 2 verres de quinoa rouge
- 4 verres d’eau
- 300 g de feuilles d’épinard
- 1 fenouil
- 400 g de pois gourmands
- 6 gros champignons de Paris
- 1/2 rouleau de tempeh
- 2 gousses d’ail
- 1 morceau de gingembre de la valeur d’un dé
- 6 c. à s. d’huile d’olive
- 1 c. à s. de tamari
- sel, poivre du moulin
- huile de noisette (ou autre)
- gomasio

Temps de préparation : 20 mn - Temps de cuisson : 20 mn

  • Détailler le tempeh en gros cubes et les déposer dans un saladier.
  • Éplucher l’ail et le gingembre et, à l’aide d’un presse-ail, les presser sur le tempeh.
  • Rajouter l’huile d’olive et le tamari. Remuer et laisser macérer.
  • Rincer abondamment le quinoa et le faire cuire dans l’eau salée comme indiqué sur le paquet pendant une quinzaine de minutes.
  • Rincer et émincer les épinards, puis couper le fenouil en deux et l’émincer finement.
  • Rincer et équeuter les pois gourmands.
  • Nettoyer et couper les champignons en tranches épaisses.
  • Faire chauffer un wok ou une poêle et y verser le tempeh macéré, puis les lamelles de fenouil, faire revenir le tout à feu moyen pendant 5 à 7 mn tout en remuant.
  • Rajouter les pois gourmands et continuer de faire revenir le contenu de la poêle pendant encore 5 mn, verser les champignons et procéder de même pendant encore quelques minutes (les champignons doivent fondre un peu, mais rester fermes).
  • Finir par rajouter les épinards, rectifier l’assaisonnement avec le poivre et le sel, et éteindre le feu.

Pour le service : déposer le quinoa au milieu de l’assiette, puis entourer avec le contenu de la poêlée. Rajouter un peu d’huile de noisette sur le quinoa (ou une autre huile selon votre placard). Parsemer de gomasio.

Si vous servez cette assiette avec des crudités en entrée, vous aurez un repas complet végétarien.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les aliments qui guérissent (Poche)
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent