Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Jeûner et laisser s’exprimer sa créativité

Depuis quelques années, nous sommes plusieurs, à la rédaction de Rebelle-Santé et dans notre entourage, à avoir choisi de jeûner près de chez nous avec une organisatrice qui, au fil des jeûnes et des années, est devenue notre amie, Martine Willot. Bien sûr, nombre d’autres lieux de stages sont également très recommandables, mais la proximité du lieu et la relation établie avec Martine et son mari, Robert, pèsent beaucoup dans notre choix d’y retourner. On se sent en sécurité.

Marcher, oui, mais…

En 15 ans de pratique du jeûne lors de stages d’une semaine, j’en ai rencontré des adeptes de la randonnée qui se régalent de vivre leur semaine de jeûne en marchant d’un bon pas. Mais j’ai aussi vu des stagiaires qui, comme moi, s’épuisaient à vouloir suivre le rythme. Alors les premières années, on ne dit rien, on ne se fait pas remarquer et on “se fait violence”, on avance. Jusqu’au jour où on réalise que cette semaine de jeûne, ce moment privilégié, même s’il y a des petits moments difficiles, on veut y trouver avant tout du plaisir. Marcher, oui, mais à son rythme et peut-être n’est-on pas obligé de parcourir 10 ou 12 kilomètres chaque matin. Dans ce cas, deux solutions : soit on en parle avant avec les organisateurs pour voir s’il y a moyen d’alléger le programme de marche et de se contenter de quelques kilomètres, soit on choisit une formule mixte où l’on marche un peu le matin et, l’après-midi, on laisse libre cours à sa créativité sous l’œil d’un artiste. J’ai opté pour cette seconde voie.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX MEMBRES

Abonnez-vous pour consulter l’article en intégralité

Magazine

Produits

Articles liés