Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

La cohérence cardiaque pour stimuler votre nerf vague

Quelques minutes par jour pour chasser le stress et, tout simplement, être en meilleure santé.

La cohérence cardiaque est une méthode de respiration très simple et aux bienfaits multiples arrivée jusqu’à nous grâce à David Servan-Schreiber. L’activité du cœur et celle du cerveau sont étroitement liées. Le cœur s’emballe quand on a peur, il palpite parfois de bonheur… On est tous conscients que nos émotions, notre stress influent sur notre rythme cardiaque. Mais ce que l’on sait moins, c’est que l’inverse est tout aussi vrai : la fréquence de nos battements cardiaques envoie elle aussi des signaux au cerveau…

Sympathique et parasympathique ou “vague”

Nous sommes tous dotés d’un “système nerveux autonome”, que l’on pourrait appeler notre “pilote automatique”. Il est constitué de deux “branches” : le système sympathique, qui accélère le rythme cardiaque, et le système parasympathique, avec le fameux nerf vague, qui le ralentit. En travaillant sur notre respiration, on agit sur ces “curseurs”. En retrouvant une fréquence cardiaque plus régulière, on produit un effet antistress car les systèmes sympathique et parasympathique fonctionnent de manière équilibrée. Les bienfaits sont immédiats, et amplifiés avec une pratique assidue.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Je parraine un proche.

Magazine

Produit

Pour aller plus loin

Cohérence cardiaque

D’une simplicité enfantine – il suffit de respirer à un rythme précis –, la cohérence cardiaque réduit le stress, facilite la digestion, améliore le sommeil et bien d’autres choses encore. À tel point que les pilotes de chasse l’utilisent pour améliorer leurs performances. Une méthode disponible à tout moment, gratuite, et praticable par tous. Le Dr David O’Hare, qui l’a introduite en France, nous en donne les clés.

Le NeuroGel

Nouvel espoir pour des milliers de tétraplégiques et paraplégiques du monde entier, le NeuroGel, un biomatériau synthétique, permettrait de refaire marcher les blessés médullaires porteurs de lésions anciennes, si l’on en croît son inventeur.