Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Le lupus érythémateux disséminé (LED)

Une maladie auto-immune inflammatoire

Des joues rouges, en forme d’ailes de papillon, des douleurs articulaires, des troubles du comportement, du sang dans les urines… il n’en faut pas beaucoup plus au médecin pour suspecter un lupus érythémateux disséminé, ou LED, une pathologie auto-immune qui touche surtout les femmes entre 20 et 30 ans.

Connaissez-vous Seal, cet immense chanteur noir américain à la voix grave et envoûtante ? Son visage porte les stigmates du LED, une pathologie inflammatoire auto-immune qui touche le tissu conjonctif et notamment le collagène présent dans les viscères et dans la peau. Rappelons que les pathologies auto-immunes regroupent des affections qui se caractérisent par la présence d’anticorps fabriqués par l’organisme et qui vont se retourner contre lui. Plus précisément, il s’agit d’anticorps antinucléaires, dirigés contre le noyau des cellules, en particulier l’ADN. Curieusement, des études ont montré que ces anticorps étaient présents bien avant le déclenchement de la maladie.

FEMME JEUNE SURTOUT
Le LED est assez fréquent puisqu’il concerne entre 1 à 10 personnes sur 100 000. Il touche beaucoup plus souvent la femme que l’homme (9/1) et ce, avec un âge d’apparition généralement situé entre 20 et 30 ans. Mais le nouveau-né peut être malade dès la naissance (désordres urinaires surtout) si la mère est elle-même touchée par le LED.

UN BON PRONOSTIC
Le pronostic reste bon dès lors que le LED est correctement traité et surveillé (prise en charge des complications), avec une survie d’environ 95 % après 5 ans et de 93 % des patients après 10 ans d’évolution du LED.

AUTRES SIGNES

  • Urticaire
  • Syndrome de Raynaud
  • Ulcérations des muqueuses
  • Purpura (taches violettes sur la peau)
  • Sensibilité au soleil
  • Perte des cheveux
  • Anémie

NDLR : le régime du Dr Seignalet (suppression du gluten, de la caséine et cuisson douce) donne d’excellents résultats sur cette pathologie.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Je parraine un proche.

Magazine

Pour aller plus loin

Le NeuroGel

Nouvel espoir pour des milliers de tétraplégiques et paraplégiques du monde entier, le NeuroGel, un biomatériau synthétique, permettrait de refaire marcher les blessés médullaires porteurs de lésions anciennes, si l’on en croît son inventeur.

Polyarthrite rhumatoïde (PR)

Une maladie immunitaire La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune qui provoque une inflammation chronique de plusieurs articulations. Par maladie auto-immune, il faut entendre maladie au cours de laquelle le système immunitaire s’attaque aux tissus de l’organisme qu’il est censé défendre.