Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Les allergies médicamenteuses

SIMPLE INTOLÉRANCE MÉDICAMENTEUSE OU ALLERGIE VRAIE ?
Pas toujours facile de différencier ces deux phénomènes, d’autant que les mécanismes qui les dirigent ont souvent des points communs (une éruption cutanée dans les deux cas). Les intolérances aux médicaments (les «fausses allergies ») sont fréquentes, tout comme les allergies. L’apparition de boutons sur la peau après un traitement ne permet donc pas d’affirmer qu’il s’agit d’une allergie médicamenteuse.

PHOTOSENSIBILISATION
Dans certains cas, l’allergie provient d’une exposition solaire. C’est la photosensibilisation, où la prise d’un médicament suivie par une exposition au soleil provoque une éruption cutanée, été comme hiver. Parmi les médicaments photosensibilisants les plus fréquents, on retrouve les antibiotiques, certains antiseptiques, des désinfectants et certains gels anti-inflammatoires non stéroïdiens prescrits en rhumatologie (entorses, tendinites, etc.).

ARTICLE RÉSERVÉ AUX MEMBRES

Abonnez-vous pour consulter l’article en intégralité

Magazine

Pour aller plus loin

Les mécanismes des allergies

Au 4ème rang des maladies, les allergies représentent un véritable enjeu de santé publique. Pollens, poils de chat, cacahuètes, pollution, ou encore nickel et froid, quasiment tout est susceptible d’entraîner une allergie. Mais quels sont les mécanismes de l’allergie ? Gros plan le plus simple possible sur l’un des sujets les plus complexes de la médecine.