Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Maladie de Lyme, des pistes

“Je vous envoie ma petite contribution pour soulager le cas de Mme H. de Haute-Saône qui souffre de polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique et qui, comme moi, a eu la maladie de Lyme.

Depuis, j’ai de temps en temps de l’herpès que je bloque dès le début des poussées (picotements au-dessus de la lèvre) avec Apis mellifica 9 CH et Rhus toxicodendron 9 CH : 3 granules de chaque, en alternant, 3 à 6 fois par jour. Si cela ne s’apaise pas assez vite (2 ou 3 jours), j’ajoute Arsenicum album 7 CH et Vaccinotoxinum 9 CH : même posologie que les remèdes cités précédemment. J’ai aussi parfois des acouphènes – sifflements pour lesquels je n’ai pas encore trouvé de solution (ils n’ont pas toujours la même intensité, cela me rassure…).

Les intestins ayant été déréglés par les antibiotiques prescrits contre la maladie de Lyme, je prends Ergyphilus confort du laboratoire Nutergia (acheté en pharmacie, conseillé par un médecin, une ou deux gélules par jour, 10 jours par mois en dehors des repas ; ce produit doit être conservé au réfrigérateur).

Depuis Lyme, le pied de la jambe qui a été piquée me donne des sensations anormales (sensation de peau en carton, raideur, engourdissement, douleurs crampoïdes de la plante du pied). Ensuite, les mêmes anomalies sont apparues à l’autre jambe mais moins intenses.

Il y a quelques mois est survenu un nouveau symptôme extrêmement pénible ; en milieu ou fin de nuit, je ressentais comme des milliards de piqûres sur les deux pieds jusqu’à mi-mollets. Ce phénomène a ensuite gagné les paumes des mains, c’était insupportable. Heureusement, j’ai réussi à atténuer les douleurs en faisant des respirations de cohérence cardiaque (j’ai appris le rythme adéquat à l’aide d’une vidéo de YouTube. Maintenant, je peux faire l’exercice seule).

Dernier épisode : depuis deux semaines, sentant mes jambes lourdes, j’ai pris un complément alimentaire qui m’avait été conseillé par un médecin : Ergyveine du laboratoire Nutergia et je constate, actuellement, que les picotements des pieds et des mains sont beaucoup moins fréquents et aussi moins pénibles.

Remarque : cela fait plus de 25 ans que j’ai supprimé tous les produits laitiers de vache (lait, fromages, yaourts et même petits gâteaux secs ou toute préparation contenant lait, protéines de lait – lactoprotéines – ou lactosérum), car j’ai découvert qu’ils me déclenchaient une inflammation et des abcès sur les gencives.

J’espère de tout cœur que ces informations pourront vous aider. Il suffit de tester car rien de cela n’est dangereux.

Mme M. de la Somme

Magazine

Produits

Pour aller plus loin