Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Notre intestin grêle à la loupe

Site essentiel de digestion et d’absorption des nutriments, l’intestin grêle, long d’environ six mètres, n’en finit pas de révéler ses mystères et ses liens avec notre bien-être.

Un long chemin sinueux

Le tractus digestif, qui a pour fonction le transport et la digestion des aliments, est une suite d’organes qui débute avec la bouche, puis la gorge, l’œsophage, se prolonge par l’estomac, l’intestin grêle, le côlon et s’étend jusqu’à l’anus. L’estomac est localisé dans la partie supérieure gauche de l’abdomen, protégé par les dernières côtes. L’intestin grêle est replié juste en dessous et occupe la plus grande partie de l’abdomen. Il est divisé en trois parties : le duodénum, le jéjunum et l’iléon. La première section, le duodénum, reçoit le chyme (ou bol alimentaire, c’est-à-dire les aliments “pré- digérés”) en provenance de l’estomac. Le jéjunum et l’iléon sont très longs, respectivement 2 à 2,5 m et 3,5 m, et repliés en boucles. Le duodénum, quant à lui, est plus étroit et mesure à peine 25 cm.

Chacun sa part

Après la mastication, qui a une action de broyage des aliments en petits morceaux, ces derniers arrivent dans l’estomac, qui peut contenir près de deux litres de nourriture. Il a pour rôle de digérer physiquement et chimiquement cette nourriture. Elle y est malaxée et mêlée aux enzymes sécrétées par cet organe. Intervient ensuite l’intestin grêle qui poursuit cette tâche de digestion. Le bol alimentaire y est transformé grâce à l’action des sucs pancréatiques, de la bile et des sécrétions propres à l’intestin. D’éventuels microbes ayant résisté au passage dans l’estomac sont aussi détruits par des enzymes digestives.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin