Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Pesticides tueurs d’abeilles : on vend nos poisons ailleurs…

La bonne nouvelle, c’est que le Conseil constitutionnel a confirmé la constitutionnalité de l’interdiction des néonicotinoïdes en France. La mauvaise, c’est qu’il ne trouve rien à redire à leur fabrication en vue d’exportation.

Comme le souligne l’association France Libertés, « La posture du Conseil constitutionnel est pour le moins ambiguë. Si d’un côté les “sages” confirment la constitutionnalité de l’interdiction de ces pesticides en France à compter du 1er septembre 2018 (avec une possibilité de dérogations jusqu’au 1er juillet 2020), d’un autre côté, ils autorisent les fabricants français à continuer à produire ces substances et à les exporter – et cela malgré l’existence d’un consensus scientifique sur la dangerosité de ces substances qui n’est nié que par les compagnies qui les produisent. (…)

Alors que la loi en question reconnaît les impacts néfastes des néonicotinoïdes “sur l’environnement, notamment sur les pollinisateurs, sur la santé publique et sur l’activité agricole”(art. 125), les “sages” donnent leur bénédiction aux firmes commercialisant ces pesticides pour qu’elles continuent à en produire sur le territoire français et à en exporter. Cela veut dire que, si le Conseil constitutionnel s’inquiète de la santé des Français et du sort de la faune française menacée par ces pesticides, il se moque en revanche des effets délétères causés par l’exportation des néonicotinoïdes français vers des pays où la législation est plus permissive. Encore une fois, la protection des intérêts des entreprises françaises prime sur la protection des droits humains et le respect de la planète. »

Magazine

Pour aller plus loin

“Les abeilles” en BD

L’année 2016 a été une année catastrophique pour les apiculteurs français. Alors que plus d’un tiers de notre alimentation dépend des abeilles, véritables ambassadrices de la biodiversité et pollinisatrices indispensables, celles-ci disparaissent, menacées de toutes parts par le dérèglement climatique et l’empiétement des humains et de l’agriculture sur leur milieu.

Le NeuroGel

Nouvel espoir pour des milliers de tétraplégiques et paraplégiques du monde entier, le NeuroGel, un biomatériau synthétique, permettrait de refaire marcher les blessés médullaires porteurs de lésions anciennes, si l’on en croît son inventeur.

Oui, les herbicides sans glyphosate sont aussi des poisons !

Les débats sur l’interdiction du glyphosate seraient-ils un leurre ? La molécule n’est sans doute pas la plus toxique parmi les produits qui composent le Roundup de Monsanto, mais c’est le seul déclaré. C’était déjà une des conclusions des recherches du Pr Gilles-Éric Séralini et de son équipe en 2005. À la suite d’une de ses nouvelles études sur les produits cachés dans les herbicides nouvelle génération commercialisés sans glyphosate, neuf associations de défense de l’environnement ont porté plainte le 1er décembre dernier auprès des autorités sanitaires.

Dada…

Pas besoin d’être adulte ni même expert pour apprécier l’art. Même si le Musée parfois impressionne, les œuvres sont à portée de tous. C’est pour désinhiber les esprits que, depuis près de 30 ans et 235 numéros, la revue mensuelle Dada* propose ses initiations à l’art dès 8 ans, à la fois exigeantes et accessibles, ludiques et participatives. Indépendante depuis 2008, l’équipe organise aussi des ateliers et collabore avec de nombreux musées dans toute la France.