Pour randonner sans risque…

Rubrique

Entorse de cheville, crevasses plantaires, échauffements ou tout simplement épuisement lié à un manque d’entraînement… une randonnée ou une banale marche nordique peuvent vite tourner au calvaire. D’où l’intérêt de bien se préparer avant. Suivez le guide !

Marcher est une activité physique à la portée de tous et à tous les âges. Elle est même recommandée dans de nombreuses pathologies où elle s’avère un remarquable traitement, à condition de respecter son rythme. Pour autant, dès lors qu’elle s’effectue sur des dénivelés ou en plein soleil, une marche de longues heures s’apparente à un véritable sport qui n’est pas sans risque. Une fête qui peut être rapidement gâchée, faute de précautions.

Consultez votre médecin

Au-delà de 50 ans, a fortiori avec des problèmes de santé (pathologies cardio-vasculaires, rhumatologiques…), ou si la marche s’effectue en moyenne ou haute montagne, consultez votre médecin pour avoir le feu vert. Il en est de même à tout âge si vous n’avez jamais fait de randonnée ou de sport, si vous êtes fumeur, bon vivant ou avec un surpoids notable.

Entraînez-vous avant !

Si la marche « de tous les jours » est peu exigeante sur le plan physiologique, elle devient un véritable sport où se conjuguent, rythme, force et tonicité dès lors qu’il s’agit d’une randonnée.
D’où l’intérêt de se mettre en forme dans les semaines qui précèdent :
- Marchez tous les jours, en incluant progressivement des sorties d’une heure, histoire d’habituer votre corps à cet effort particulier, pour arriver à marcher 2 à 3 heures d’affilée, sans fatigue, dans la semaine qui précède votre départ. Évitez toutefois ce type de séances dans les 2 ou 3 jours qui précèdent pour conserver votre énergie.
- Prenez les escaliers le plus souvent possible (équivalent d’une marche en montagne).
- À défaut de marche, faites du vélo. Cette activité est complète sur le plan musculaire et cardiorespiratoire.

Prenez soin de vos pieds…

Qui dit marche, dit pieds. Chouchoutez-les avec des bains de pieds. Utilisez une râpe plantaire pour enlever la corne autour du talon ou des points d’appui, à l’origine de crevasses douloureuses. En prévention, un petit massage avec une pommade cicatrisante (Neutrogéna, Homéoplasmine, Urgodermyl, Cicatryl…) ou du Tégarome vous fera le plus grand bien. Enfin, une petite visite chez le podologue peut être intéressante pour une coupe en règle de vos ongles : il n’y a rien de pire qu’un ongle qui s’incarne sans prévenir !

>… Et de vos chaussures

> Étirez-vous

> Buvez beaucoup

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Mon cahier des Fleurs de Bach
Cuisiner autrement en automne
Mon manuel de sorcière