Que manger pour soulager les maux d’estomac ?

Rubrique

Dans le processus de la digestion, l’estomac est le premier organe à prendre en charge la nourriture. Normal que la rencontre soit parfois violente ! Mode d’emploi pour réconcilier l’un avec l’autre.

Les troubles digestifs sont peut-être les plus fréquents de tous nos maux. Et ceux qui viennent de l’estomac remontent sans doute au tout premier homme, qui avalait probablement des racines et des baies sans les mâcher suffisamment ! Avant toute chose, rester calme : un estomac qui fait mal, ce n’est pas forcément un ulcère, loin de là. Même s’il brûle très très fort ! La cause peut en être de simples «brûlures» liées à un surplus d’acide, un inconfort dû à un excès d’air, ou bien d’autres choses encore…

LES BRÛLURES, C'EST UN REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN
La tâche de l’estomac est ingrate : à lui de réceptionner les aliments pour les réduire en bouillie à grands renforts de jets acides, de tuer les éventuels microbes, de séparer l’air de la nourriture (et de le renvoyer à l’envoyeur !), de séparer le liquide du solide. L’estomac accomplit son colossal travail au moins trois fois par jour, et tout ça pour quoi  ? Zéro reconnaissance ou presque. On empile dedans à peu près n’importe quoi, sans se soucier des conséquences pour lui.

TROP D'AIR !
L’estomac peut aussi être victime d’un surplus d’air. On le sent «pesant» et il n’a de cesse de lutter pour expulser cet air jusqu’à ce qu’il parvienne à ses fins  : c’est le rot, appelé plus élégamment l’éructation.

L’ULCÈRE
Quand la bactérie Helicobacter pylori s’en mêle, on a bien affaire à un ulcère. Les infortunés ulcéreux ont longtemps été privés de tout aliment acide ou « brûlant », comme les épices.

LES BONS RÉFLEXES ALIMENTAIRES
Vos amis
- Eau de Vichy Saint-Yorre +++ sous toutes ses formes : à boire nature (un vrai baume gastrique !) à table ou en dehors des repas, voire à sucer sous forme de pastilles du même nom.
- Chou cru, banane, banane plantain, pomme
- Miel extrait à froid.
- Fruits de mer, viande et poisson maigres, tofu
- Légumes secs (surtout haricots), avoine, riz, pain
- Réglisse (bâton) : TRÈS apaisant, mais hélas non recommandé aux personnes hypertendues.
- Le gingembre soulage les estomacs nauséeux
- Le piment, et en plus l’un des plus forts : le chili !
- Mangez moins mais plus souvent.
- Si ulcère - Yaourt acidophilus (+ supplémentation en probiotiques adaptés recommandée, en pharmacie). 

Vos ennemis
- Les excès (de calories, de gras, de sucre, d’alcool)
- Les aliments gras - fritures, chocolat, viandes et fromages gras.
- Les agrumes et le jus d’agrumes
- Les tomates (peau, pépins, acidité)
- Le lait
- Plats épicés (mais tout dépend, les piments sont plutôt vos amis !), oignons, mayonnaise, sauce piquante sont à consommer avec prudence si votre estomac est sensible. Pour tous les autres, pas de souci !
- Caféine (café, thé, chocolat, cola, guarana), y compris dans le déca, qui renferme un petit peu de caféine.
- Menthe.

Si éructations :
- Attention aux repas mangés à la va-vite, aux aliments renfermant de l’air (glace, toute boisson gazeuse, même l’eau pétillante ou le champagne !)

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de gemmothérapie
Quelle contraception choisir ?
Mon cahier de botanique
Et si vous manquiez de vitamine D ?