Pour prévenir et traiter le diabète

Rubrique

Dans tous les cas, le duo « alimentation - exercice physique » est la base de la prévention et du traitement.

Diabète insulino-dépendant, diabète gras de la cinquantaine, diabète gestationnel, tous dépendent peu ou prou de notre hygiène de vie : dans tous les cas, le duo alimentation - exercice physique est la base de la prévention et du traitement, avec parfois l’aide de plantes, d’huiles essentielles et, si le métabolisme est nettement perturbé, de compléments nutritionnels.

Attention au prédiabète de la quarantaine
S’il est détecté tardivement, le prédiabète de la quarantaine, longtemps silencieux car il ne provoque pas de douleurs et a peu de signes apparents, risque d’évoluer à plus ou moins longue échéance vers un DNID (diabète non insulino-dépendant), puis éventuellement vers un DID (diabète insulino-dépendant). Des mesures hygiéno-diététiques sont in-dis-pen-sa-bles pour stopper cette escalade.

Les signes d’alerte du diabète
Si vous rassemblez quelques-unes de ces manifestations, pensez-y et agissez : soif intense, urines fréquentes et abondantes, appétit perturbé, prise de poids, ventre qui prend du volume, hypertension artérielle, parfois fringales violentes, infections récurrentes de la peau, des gencives, de la vessie, de la vulve, du prépuce, retard de cicatrisation sont des signes d’alerte à ne pas négliger.
Le traitement naturel – plantes, huiles essentielles, compléments nutritionnels –, associé à une pratique alimentaire raisonnée et à un exercice physique régulier suffisant, va, dans la plupart des cas, rééquilibrer vos paramètres et protéger vos organes de l’attaque délétère du sucre.

PHYTOTHÉRAPIE
> Boire le jus d’1 citron pressé le matin à jeun, pur ou dans de l’eau.
AROMATHERAPIE
> Avaler 1 goutte d’huile essentielle de géranium Bourbon sur un comprimé neutre 3 fois par jour au moment des repas, 20 jours par mois, pendant 3 mois.
ALIMENTATION
> Manger à heures régulières, faire 4 à 5 petits repas par jour.
> Pas de produits laitiers, même à 0 %.
> Diminuer alcool, tabac, graisses cuites, saturées ou trans, les aliments sous plastique, les plats préparés industriellement.
> Respecter les intolérances alimentaires.
> Oui aux aliments à fibres végétales solubles : légumineuses, céréales brutes, légumes, fruits.

Exemple de repas conseillés
> Petit déjeuner o-bli-ga-toi-re : céréales, avoine, son, pain complet + beurre + boisson + jambon ou fromage ou œuf.
> Déjeuner, dîner : 1 crudité, 1 plat viande ou poisson, légumes, légumineuses, féculent. Pas de dessert.
> Goûter 17 h : 1 fruit frais, quelques fruits secs, graines oléagineuses, boisson, 2 carrés de chocolat noir.

EXERCICE PHYSIQUE
> Une activité physique régulière est primordiale, 2 ou 3 fois par semaine pendant 40 minutes.
> Alterner activité d’endurance et accélérations intenses et brèves, à l’air libre si possible : marche rapide, vélo d’appartement, natation, jogging, cardiotraining, tapis, aviron, golf, gym douce, aquagym, jardinage…
Au choix, mais avec assiduité.

ABRÉVIATIONS
DNID = diabète non insulino-dépendant
DID    =  diabète traité par insuline
EPS SIPF = extraits végétaux glycérinés liquides
HTA =  hypertension artérielle
HE = huile essentielle
ES = extraits secs de plantes
qsp = quantité suffisante pour
IG = index glycémique des aliments
aa  = à parties égales

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour aller jeûner
Mon cahier de sophrologie
Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science
Mon cahier pour fabriquer mes produits ménagers naturels