Le pruneau

Rubrique

Que l’on soit petit gourmand ou bien grand costaud, c’est l’aliment idéal de notre cerveau. Le pruneau s’obtient naturellement, uniquement par séchage de la prune. Cela multiplie par 3 ou 4 les bienfaits de cette prune couleur pourpre violet.

Marielle Epart

UNE SOURCE D’ÉNERGIE POUR LA JOURNÉE
Le pruneau est un aliment très nutritif et de grande valeur calorique. Il devrait faire partie de l’alimentation des enfants, des sportifs et des vieillards. Il contient des vitamines E et A dont l’action antivieillissement est bien connue. Les pruneaux apportent du bore, un oligo-élément qui protège de l’inflammation et agit sur les œstrogènes ; de plus, le bore intervient dans la formation des os et stimule les fonctions neurologiques. Le pruneau est contre-indiqué aux diabétiques et aux personnes aux intestins sensibles qui souffrent de diarrhée. En revanche, il contient un carburant précieux pour notre matière grise : des vitamines et minéraux, et de l'énergie sous forme de sucres à distribution progressive.

UN TRANSIT INTESTINAL PLUTÔT RAPIDE
Le pruneau, laxatif réputé, permet de combattre la plupart des troubles intestinaux, grâce à sa richesse en fibres. Les fibres sont les parties des plantes qui ne peuvent être digérées ou assimilées par l’organisme ; restant dans le tube digestif, elles entraînent par leur poids le reste des aliments digérés.
Recette du Dr Carton :
> Fendre les pruneaux jusqu’au noyau dans le sens de la longueur ; les faire tremper dans l’eau, pour les attendrir ; les faire cuire pendant deux ou trois heures, en changeant trois fois l’eau au cours de la cuisson (verser l’eau et la remplacer par de l’eau chaude) ; les manger le matin à jeun à la dose de 8 à 20.
Avec cette recette, le sucre et les acides des pruneaux sont supprimés : il ne reste qu’une sorte de "bol de cellulose" dont le cheminement dans l’intestin exerce par ailleurs une action bénéfique sur le foie.

RECETTE DU FAR BRETON
> Lavez 50 gr de raisins secs, faites tremper 15 à 20 pruneaux dans un petit verre de rhum et préparez la pâte.
> Mettez 250 gr de farine en fontaine dans une terrine, ajoutez 4 oeufs, mélangez le tout en partant du centre vers les bords pour obtenir une boule de pâte ferme.
> Faites tiédir un litre de lait et versez-le lentement dans la pâte pour diluer.
> Versez la pâte dans un moule beurré, répartissez les pruneaux et les raisins, parfumez avec le rhum de trempage des pruneaux.
> Ajoutez 20 gr de beurre salé en petites parcelles.
> Mettez 10 mn à four chaud, réduisez la chaleur et terminez la cuisson à four modéré pendant 25 mn.
> Servez froid ou tiède, dans son plat de cuisson, accompagné de cidre bouché.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

La médecine nous tue
Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet
Ma bible de l'homéopathie
Cuisiner autrement en hiver