Kinésiologie...

...le plus extaordinaire c'est vous !

"La kinésiologie est un des moyens mis à disposition dans le cadre du développement personnel" avais-je un jour lu dans un guide. Et alors ? haussais-je les épaules jusqu’à aujourd’hui. Et alors, lorsque vous allez à votre première séance de kinésiologie, vous n’en revenez pas… Véritable détecteur de mensonge, le kinésiologue traque les souffrances du corps et de l’âme, et tente d’y remédier. Récit d'une découverte.

On ne ressort pas du cabinet de P. G. comme on y est entré. À moins de bien savoir pourquoi on vient voir un kinésiologue, l’idée qu’on s’en fait est plutôt floue. Est-ce une sorte de kinésithérapeute ? Que fait-il ? Faut-il avoir mal quelque part ? La kinésiologie c’est quoi ? Voici toutes les questions qui tourbillonnaient dans ma tête tandis que je faisais part de ma curiosité à l’homme de l’art. Première leçon, que j’appris vite à mon insu : la kinésiologie est une technique corporelle qui permet au corps de s’exprimer, et il a toujours de drôles de choses à dire.

C’est mon corps qui répond aux questions

On commence par un test musculaire. Je suis allongée sur une table de massage, mon tee-shirt blanc capte les rayons du soleil. La lumière bretonne est décidément unique au monde ! Parfaitement détendue, j’écoute P. G. me dire ce qui va se passer. "Vous aller me prêter votre bras, que vous allez tendre en l’air. Je vais appuyer un peu sur votre poignet et vous allez essayer d’y résister, d’accord ?". ça n’a pas l’air sorcier.
Je tends le bras, il appuie, je résiste, parfait, ça veut dire "oui" (on dit que "ça teste fort"). "Maintenant, on va faire pareil, mais je vais vous poser une série de questions, et à chacune j’appuierai. Prête ?" Est-ce qu’on peut travailler en kinésio aujourd’hui ? (je résiste), est-ce que quelque chose s’oppose à ce que l’on travaille ? (mon bras tombe !), vous êtes allongée (je résiste), vous êtes assise (mon bras tombe !) soleil (résiste), chômage (tombe).

Incroyable, je regarde le kiné, éberluée : je n’ai pas le temps de réfléchir aux questions qui défilent à toute vitesse, donc impossible de parler d’une réponse mentale. Aucun doute : c’est mon corps qui répond aux questions. "Rien de magique, m‘assure P.G. Les muscles réagissent instantanément à toute information, qu’elle soit interne (physiologique), externe (émotion), biochimique (aliment dans la bouche)… Lorsqu’il y a une déficience, un problème, ou que le corps reconnaît quelque chose comme étant stressant (cas du chômage), le tonus musculaire faiblit." Notre corps, immense réceptacle, a décidément un sacré répondant.

Mais ce n’est que le début puisque maintenant nous passons au test énergétique : par diverses manoeuvres très rapides, la vitalité des méridiens énergétiques est testée, de la même manière que précédemment. Trajets de la Vessie, du Coeur, du Rein… les mains de P.G. volent de point en point, me touchent à peine, m’interrogent sans répit. Même système de réponses : pour certains méridiens, mon bras est un bloc de béton tandis que pour d’autres, impossible de résister à la légère pression ! Et si encore seul mon bras me trahissait, mais non : c’est tout le corps qui est testé, et c’est parfois la cuisse ou l’épaule qui parlent à ma place !

On ne maîtrise pas tout !

La sensation de ne pas maîtriser ses propres muscles est tellement extraordinaire que je demande à quoi correspond ce message du corps. Certes, le bras semble lui servir de porte-parole, mais que cherche-t-il a dire ? "Pour être en bonne santé, ne pas être perméable aux stress, être "fort", il faut d’abord que le corps soit stable ; il faut que l’énergie circule dans le corps, il faut être "ancré". En cas de déséquilibre, on vrille, on prend les choses de plein fouet, on s’abîme. Exactement comme si l’on porte une charge lourde alors qu’on est tordu ou mal assuré : à tous les coups, on va laisser choir l’objet, on va se faire mal, etc.".
Le corps cherche donc à assurer son équilibre.

Kinésiologie, mode d’emploi

Par pitié, ne vous contentez pas de lire cet article, car tout comme moi avant de tester la kinésiologie, il y a de fortes chances pour que vous restiez sceptique. C’est que la connaissance livresque (apprise dans les écrits), que l’on surnomme parfois "la mémoire froide" ne peut rivaliser avec la "mémoire chaude", c’est-à-dire votre propre expérience.
Avant de prendre rendez-vous avec un kinésiologue pour une première approche, formulez clairement votre demande. Il faut toujours qu’il y ait un objectif (même s’il s’agit de prévention), qu’il soit clair et personnel (la faim dans le monde n’est pas un objectif personnel).
L’objectif en question doit être "stressant", c’est-à-dire qu’il doit induire une réaction de faiblesse lors du test musculaire. Si tel n’est pas le cas, peut-être n’est-ce pas la bonne question. Par exemple, vous avez mal au genou. L’objectif à atteindre n’est pas forcément de ne plus avoir mal, mais peut-être que ce qui vous préoccupe, c’est de ne pas pouvoir vous rendre à un trekking auquel vous deviez participer ? Essayez de réfléchir à tout ce que ce genou douloureux implique. Par exemple, certaines personnes se "coincent" pour s’empêcher d’avancer. Autre exemple, vous vous occupez d’une personne handicapée et souhaitez vous rendre à ce trekking, mais vous vous l’interdisez inconsciemment, et donc vous souffrez du genou. C’est à tout ce contexte qu’il est essentiel de réfléchir si vous souhaitez mieux vous connaître, et surtout progresser. "Il faut être précis en kinésiologie, sinon on travaille dans le vent. Et aussi, pour la bonne marche de la séance, le muscle doit être sain : pas de déchirure, de traumatisme ou d’atteinte neurologique," insiste P.G.

Une séance de kinésiologie classique se déroule selon plusieurs étapes :

1. Détermination d'un objectif clair, court, positif, énergétique, stressant.
2. Tests préalables pour obtenir un test musculaire fiable.
3. Tests spécifiques en fonction de l'objectif à atteindre.
4. Correction des faiblesses.
5. Vérification immédiate de l'effet de la correction grâce au test musculaire.
6. Ajustements éventuels en fonction des résultats obtenus et vérifiés par test musculaire.
Selon votre problème, vous pouvez être soulagé en une seule séance ou en 5, voire plus… Tout dépend de vous !
Une séance dure à peu près 1 h.

Attention !

La kinésiologie est une méthode née dans les années 60 aux U.S.A., pour renforcer ou rétablir la santé et la vitalité d'une personne sur le plan physique, mental, énergétique et émotionnel. Elle permet aussi d’optimiser son potentiel mental, physique ou énergétique.
Un kinésiologue n'est pas un guide, ni un thérapeute, ni un gourou. Si vous tombez sur un praticien qui vous paraît "douteux", changez-en. Les bons kinésiologues expliquent toujours clairement ce qu’ils font et pourquoi, ne vous imposent jamais rien, et vous aident, grâce au test musculaire, à trouver en vous les réponses à vos questions.

Vous pouvez en espérer :
=> Un équilibrage énergétique ;
=> Une libération de stress postural, énergétique, émotionnel, mental ;
=> Une meilleure posture ;
=> Une amélioration indéniable de votre vie, à condition de participer !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...
Devenir acteur de sa guérison
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent