Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Des recettes naturelles avec la prêle des champs

La prêle des champs, Equisetum arvense, pousse dans les milieux humides et argileux. Contrairement à la prêle des marais (toxique), la prêle des champs a, soit des tiges uniquement terminées par un épi, soit des tiges stériles sans épis mais avec des feuilles. Et ce sont ces tiges feuillues qui apparaissent après les tiges en épis, ces "queues de cheval", que vous récolterez. Si vous avez des doutes, procurez-vous la plante en herboristerie. La prêle est très riche en silicium, calcium, fer, magnésium, potassium... Elle est reminéralisante, diurétique et cicatrisante, et garantit votre bien-être mais également celui de votre jardin. Les tisanes et autres préparations doivent être prises en interne sur un temps court plusieurs fois dans l’année. Elles sont déconseillées chez les jeunes enfants et les femmes enceintes.

En usage interne

En cas d’abcès et de furoncles récurrents

Infusion : versez un litre d’eau bouillante sur 50 g de feuilles sèches de bouleau, 50 g de feuilles sèches de frêne, 50 g de prêle sèche et 25 g de chacune de ces plantes sèches : feuilles d’olivier, racines râpées de guimauve et fleurs de violette. Couvrez, laissez infuser un quart d’heure, filtrez et buvez dans la journée. Faites ceci une semaine par mois pendant deux à trois mois.

En cas de calculs rénaux, d’œdèmes, d’ostéoporose, d’arthrite, de rhumatismes, d’ongles fragiles, de tendons fatigués et de fractures

Infusion : versez une tasse d’eau bouillante sur une cuillerée à soupe de prêle sèche. Couvrez, laissez reposer un quart d’heure, filtrez. Buvez trois tasses dans la journée. En cure d’une semaine par mois pendant trois mois.

Décoction : dans un litre d’eau froide, jetez 40 g de plante sèche. Portez à ébullition, couvrez et laissez mijoter à petits bouillons pendant trente minutes. Filtrez et buvez l’équivalent d’un petit verre à moutarde avant chaque repas. Ne prolongez pas plus de dix jours.

Décoction spéciale rhumatismes : cette décoction chasse les toxines en favorisant le drainage. Portez un litre d’eau à ébullition et, aux premiers frémissements, ajoutez quatre cuillerées à soupe du mélange suivant : 50 g de feuilles de vigne, 50 g de prêle, 50 g de fleurs de bruyère et 50 g de racine de guimauve, toutes sèches. Laissez bouillir doucement trois minutes. Retirez du feu. Couvrez, attendez dix minutes, filtrez et buvez trois tasses par jour. Prenez cette décoction en cure de dix jours par mois pendant trois mois, renouvelez à la saison suivante au besoin.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Je parraine un proche.

Magazine

Produits

Pour aller plus loin

Des plantes contre les rhumatismes

Certains végétaux riches en silice permettent de limiter la dégradation du cartilage en cas d’arthrose (ou d’ostéoporose), d’autres sont de véritables anti-inflammatoires naturels, et certains, enfin, soulagent les douleurs et éliminent les toxines qui encombrent les articulations.

Pour le bien-être de votre vésicule biliaire…

Les aliments gras vous dégoûtent et vous avez souvent la bouche empâtée. Soit vous êtes un habitué des digestions difficiles et des troubles du transit et vous subissez certainement les désagréments dus à un dysfonctionnement de votre vésicule biliaire, soit vous êtes un expert des excès alimentaires et là aussi, c’est un message de votre vésicule biliaire.

Ce qui pousse en juin… pour votre santé

En juin, « ciel pommelé, vent va souffler ». Prenez garde de ne point trop vous dévêtir, vous risqueriez de vous enrhumer, même par de belles journées. Si vous avez excessivement chaud, buvez plutôt des tisanes de feuilles odorantes. Et n’oubliez pas de faire aussi des provisions de plantes en prévision des jours humides d’hiver. Le temps passe si vite…