Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Des recettes naturelles avec la valériane

La valériane, Valeriana officinalis, cette “herbe aux chats”, cette “guérit-tout” est une plante qui pousse dans les lieux humides et ombragés. Au sommet de ses tiges pouvant atteindre plus d’un mètre s’épanouissent, du mois de juin au mois d’août, des corymbes de petites fleurs rosées. Au XVIe siècle, la valériane était un remède utilisé contre l’épilepsie et “la danse de St-Guy”. On sait maintenant que le principe actif présent dans la racine, l’acide valérénique, a une action directe sur le système nerveux en intensifiant l’activité d’une substance cérébrale, l’acide gamma-aminobutyrique, aux propriétés anxiolytique et anti-épileptique. Cette grande valériane est antispasmodique, sédative et stomachique. Ses propriétés calmantes sont puissantes en cas de déséquilibre nerveux et peuvent également être utiles en décontractant musculaire. Les racines sont brunes, épaisses et très odorantes, ont une odeur peu agréable que certains comparent à celle… de l’urine de chat. Elles perdent une partie de leurs propriétés en séchant. Quand cela est possible, privilégiez la racine fraîche âgée d’au moins deux ans. Il faut la déterrer à partir de l’automne, la laver, la couper en tronçons ou la râper. Si vous voulez la sécher, placez-la près d’une zone de chaleur (un radiateur) ou une heure à feu doux dans un four. Conservez-la dans un récipient en verre fermé hermétiquement afin d’éviter la diffusion de son odeur qui pourrait rameuter tous les matous du quartier, car elle rend fous nos chers félins. La valériane en tisane est très amère. Vous pourrez améliorer le goût en ajoutant un peu de verveine citronnelle et en sucrant avec un miel parfumé. Mieux vaut privilégier une prise en soirée pour éviter la somnolence et contentez-vous d’une cure de huit à dix jours.

Par voie interne

Pour chasser l’angoisse, le stress et les troubles émotionnels

Macération : dans 40 cl d’eau, déposez 20 g de racine fraîche râpée (ou 8 g sèche) et recouvrez d’eau à température ambiante. Couvrez et laissez reposer dix heures. Filtrez, sucrez avec un miel parfumé ou/et ajoutez quelques gouttes d’eau florale d’oranger. Buvez en deux fois dans la journée, pendant une semaine.

Pour faciliter l’arrêt du tabac

Outre le fait que la valériane apaisera l’état de stress et de nervosité dû au sevrage tabagique, elle vous laissera dans la bouche un arrière-goût qui donnera au tabac une odeur très désagréable (au cas où vous succomberiez à la tentation).

Infusion : versez deux cuillerées à soupe de racines fraîches hachées (ou une bonne cuillerée à dessert de racines sèches) dans un litre d’eau bouillante. Couvrez, laissez infuser quinze à vingt minutes, puis filtrez. Buvez deux petites tasses dans la journée.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Produits

Pour aller plus loin

L’Agripaume (Leonurus cardiaca)

Une odorante bien difficils à ramasser cette « herbe des tonneliers », parce que ses fleurs sont dotées de piquants rébarbatifs. En espérant qu’il fera beau le 21 juin… puisqu’il paraît que « les herbes de Saint-Jean gardent leurs vertus tout l’an ».

Des recettes naturelles avec la prêle des champs

La prêle des champs, Equisetum arvense, pousse dans les milieux humides et argileux. Contrairement à la prêle des marais (toxique), la prêle des champs a, soit des tiges uniquement terminées par un épi, soit des tiges stériles sans épis mais avec des feuilles. Et ce sont ces tiges feuillues qui apparaissent après les tiges en épis, ces “queues de cheval”, que vous récolterez. Si vous avez des doutes, procurez-vous la plante en herboristerie. La prêle est très riche en silicium, calcium, fer, magnésium, potassium… Elle est reminéralisante, diurétique et cicatrisante, et garantit votre bien-être mais également celui de votre jardin. Les tisanes et autres préparations doivent être prises en interne sur un temps court plusieurs fois dans l’année. Elles sont déconseillées chez les jeunes enfants et les femmes enceintes.

Dans votre tasse et votre cuillère… contre la déprime

C’est bientôt l’hiver et votre moral suit malheureusement les fluctuations des saisons. Vous avez moins de goût pour des activités qui, auparavant, vous enchantaient, votre appétit est en berne ainsi que votre sommeil, vos humeurs sont changeantes, allez, disons les choses, vous déprimez. Un petit coup de pouce serait le bienvenu. Tournez-vous vers quelques aliments et plantes qui vous redonneront le sourire et l’envie de croquer la vie à pleines dents.