Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Des recettes naturelles avec le romarin

Cultivé ou sauvage, le romarin (Rosmarinus officinalis) appelé aussi rose marine, encensier, arbre de Marie ou herbe des troubadours, est un arbrisseau aromatique du bassin méditerranéen, au feuillage persistant rappelant celui des conifères. Son odeur aromatique est puissante, un mélange de camphre et d’encens. À l’époque de Louis XIV, le romarin gagna ses lettres de noblesse grâce à la Reine de Hongrie et à son eau de jouvence, un alcoolat qui réussit à la guérir des vieilles douleurs qui la faisaient souffrir. Malheureusement, la formule fut perdue. On sait juste que dans sa composition figuraient le romarin, la lavande et la menthe (avis aux amateurs sorciers ou sorcières). Le romarin est un tonique qui stimule la circulation cérébrale et aide à la digestion par son action sur la fonction biliaire. Ses propriétés antioxydantes dues à la présence de flavonoïdes et de diterpènes sont réelles. Enfin, il possède une action anti-inflammatoire idéale en usage externe contre les rhumatismes et autres douleurs.

Par voie interne

Pour mieux digérer, améliorer sa circulation, contre la fatigue, les migraines, l’insomnie et la nervosité

Café au romarin : pour combattre l’insomnie, la nervosité et pour booster la mémoire, ajoutez quelques feuilles sèches de romarin avec du café moulu dans un percolateur, une cafetière électrique ou à piston. Pas d’abus, deux tasses par jour, pas plus, pour éviter l’effet contraire.

Infusion de sommités fleuries : versez un litre d’eau bouillante sur 25 g de sommités fleuries sèches. Couvrez, laissez reposer de cinq minutes à un quart d’heure et buvez une tasse après les repas principaux pour mieux digérer, ou entre les repas pour les autres soucis. N’oubliez pas de récupérer les gouttelettes accumulées sous le couvercle, elles sont chargées d’huile essentielle.

Vin : dans un litre de vin blanc sec, ajoutez 30 à 60 g de sommités fleuries sèches, couvrez et laissez macérer une semaine à l’ombre et au sec. Filtrez, remettez en bouteille opaque et buvez deux petits verres dans la journée, de préférence au moment des repas.

Infusion composée contre la fatigue : versez un litre d’eau bouillante sur une cuillerée à soupe de feuilles de romarin, deux cuillerées à café de serpolet et une cuillerée à café de thym (plantes sèches). Couvrez, laissez reposer dix minutes, filtrez. Sucrez avec du miel de lavande ou… de romarin et buvez plusieurs tasses dans la journée.

Inspiration maison de l’Eau de Hongrie : dans un pot en terre ou en verre, versez en quantité égale du romarin et de la lavande séchés. Ajoutez une à deux poignées de menthe sèche et recouvrez d’un alcool de fruit ou de rhum blanc. Couvrez et laissez macérer trois semaines au sec et à l’ombre. Filtrez, conservez dans une bouteille en verre teinté et buvez un petit verre à liqueur par jour.

En cure d’automne, pour un effet dépuratif

Infusion composée : mélangez une cuillerée à soupe de fleurs fraîches de pissenlit avec une cuillerée à café de romarin séché, une de racine sèche de bardane et une de chiendent. Versez un litre d’eau bouillante sur le mélange, couvrez, laissez infuser un quart d’heure, filtrez, sucrez et buvez dans la journée. Renouvelez l’opération pendant dix jours.

Décoction : mélangez à parts égales des feuilles de romarin, des feuilles de frêne, des feuilles de sauge, de la prêle et des feuilles de vigne rouge. Dans un litre d’eau frémissante, versez quatre cuillerées à soupe du mélange et portez à ébullition. Aux premiers bouillons, retirez du feu, couvrez et laissez reposer vingt minutes. Filtrez et buvez dans la journée. En cure de dix jours.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Produits

Pour aller plus loin

La fausse bruyère (Calluna vulgaris)

« Quand vient St Matthieu, à l’été on dit adieu. » Alors, récolte les dernières pailles et derniers grains avant que la pluie ne les gâte, puis va dans les landes et remplis ton panier des grappes de la « bucane ». Ainsi tu pourras soigner ton moral, ta peau, tes reins et tes os.

Des recettes naturelles avec la prêle des champs

La prêle des champs, Equisetum arvense, pousse dans les milieux humides et argileux. Contrairement à la prêle des marais (toxique), la prêle des champs a, soit des tiges uniquement terminées par un épi, soit des tiges stériles sans épis mais avec des feuilles. Et ce sont ces tiges feuillues qui apparaissent après les tiges en épis, ces “queues de cheval”, que vous récolterez. Si vous avez des doutes, procurez-vous la plante en herboristerie. La prêle est très riche en silicium, calcium, fer, magnésium, potassium… Elle est reminéralisante, diurétique et cicatrisante, et garantit votre bien-être mais également celui de votre jardin. Les tisanes et autres préparations doivent être prises en interne sur un temps court plusieurs fois dans l’année. Elles sont déconseillées chez les jeunes enfants et les femmes enceintes.