Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Eaux florales

Et si un flacon d’hydrolat devenait votre meilleur compagnon santé, bien-être, cosmétique ou votre ingrédient culinaire préféré ? Nous en avons rêvé, la nature l’a fait. Et ils sont disponibles dans de nombreux circuits de distribution depuis quelque temps. 

L’aromathérapie est l’art de se soigner avec les huiles essentielles. Sa petite sœur, l’hydrolathérapie, est l’art de se soigner avec les hydrolats (eaux florales de rose, de fleur d’oranger, de bleuet…). Selon la pharmacopée française “les eaux distillées végétales sont obtenues par entraînement à la vapeur d’eau de diverses parties de plantes aromatiques ou non”. Lors de la distillation d’une plante, on obtient d’un côté l’huile essentielle (hyperconcentrée, l’essence de la plante) lorsqu’il y en a, et d’un autre côté l’hydrolat (hyperdilué, l’eau de la distillation) ; hydrosoluble, il se sépare nettement de l’huile essentielle qui, elle, est liposoluble. Le distillateur récupère donc les deux séparément. Certaines plantes ne donnent que de l’hydrolat, par exemple le bleuet. Les eaux florales sont des hydrolats obtenus à partir de fleurs, mais on peut fort bien faire des hydrolats de bâton de cannelle ou de feuilles d’eucalyptus, de racines, de rhizomes… d’où le nom générique d’eaux végétales.

Qu’y a-t-il dedans ? 

98 à 99 % d’eau de distillation, et 1 à 2 % de molécules dites actives : en dehors de quelques traces d’huile essentielle quand même, les molécules hydrophiles de la plante, qui ne se retrouvent donc pas, par définition même, dans l’huile essentielle. Ce qui fait de l’hydrolat un produit original, à la fois doux et puissant. Plus facile à manier qu’une huile essentielle – sans souci chez les bébés, enfants, femmes enceintes, asthmatiques, épileptiques… – il est disponible en flacons colorés.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Produits

Sponsorisé

Pour aller plus loin