Érythème noueux

Rubrique

Ma femme a depuis 7 mois un érysipèle que les antibiotiques n’arrivent pas à juguler. Des douleurs aux articulations (chevilles) ont incité notre dermatologue à parler maintenant d’érythème noueux. Dans Belle-Santé n° 106, nous avons lu des conseils concernant l’érysipèle. Avez-vous quelques informations à nous communiquer sur l’érythème noueux ? »

M. D. de Savoie

La réponse de Didier Le Bail

L’érythème noueux se caractérise par l’apparition sous la peau de petites boules (nodosités) rouges et douloureuses à la pression, qui sont dues à une inflammation s’étendant en profondeur au-dessous de la peau. En l’occurrence, cette affection se présente manifestement comme une complication d’un érysipèle rebelle dont tous les foyers bactériens n’ont pu être éradiqués par le traitement antibiotique. De ce fait, les conseils donnés dans le n° 106 en vue de stimuler l’immunité demeurent valables.
On y ajoutera le recours à la médecine des bourgeons ou gemmothérapie pour un traitement plus spécifique de l’inflammation et donc des douleurs causées par l’érythème noueux. Prendre des macérats concentrés de Vigne et de Cassis, à raison de 5 gouttes de chaque 3 fois par jour dans un peu d’eau avant les repas.
Cure d’un mois, pause d’une semaine, puis 3 autres cures de 3 semaines, avec fenêtre thérapeutique d’une semaine entre chaque. Produits disponibles en magasin bio.

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 108

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Mon cahier de réflexologie plantaire
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier pour fabriquer mes produits ménagers naturels