Un blaireau dans le jardin

Rubrique

Comment pourrais-je empêcher l’intrusion de blaireaux dans mon jardin ?»

Mme L. de la Haute-Vienne

La réponse d'Angela David

Le blaireau (Meles meles) est assez gros : 70 à 90 cm de long pour 10 à 15 kg, tête blanche avec deux bandes noires caractéristiques, pattes puissantes munies de griffes non rétractiles. Notre lectrice parle-t-elle bien de cet animal ?
Il habite dans des terriers plutôt en famille (les jeunes assez tôt sont expulsés pour aller fonder une autre colonie) et son champ d’action est vaste (de 20 à 200 hectares). Il est plutôt omnivore à la belle saison et plutôt carnivore en hiver. Il consomme des lombrics (une centaine par nuit, soit environ 100 kg par an), ce qui n’est pas très bon pour le jardin, mais il s’attaque aussi aux micromammifères, aux insectes, larves, mollusques.
Les dégâts qu’il occasionne aux plantes sont en principe limités. Le seul problème avec le blaireau, c’est quand il creuse son terrier à proximité des berges.
La chasse et la destruction des blaireaux sont réglementées (période et méthode) ; dans certains pays, cette espèce est protégée et de nombreuses personnes autorisées des milieux scientifiques affirment que la maîtrise des populations de blaireaux ne passe pas par leur destruction.
Les méthodes douces : on peut entourer la zone à protéger avec un fil parcouru par du courant électrique à 12-15 cm de hauteur ou par une cordelette enduite de répulsif (ail, ammoniaque, urine de chiens... Il existe de nombreuses "recettes" à tester !).
Les cheveux répandus sur le sol, les poils de chiens aussi ont une certaine efficacité.

Retour au sommaire de Belle-Santé n° 109

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle
Ordre et désordres
Mon cahier de yoga au quotidien