Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

La Barbe ! Cinq ans d’activisme féministe

Au patriarcat, les grands hommes reconnaissants

Sous cette forme d’interpellation ironique et décalée, des militantes d’un autre genre, chœur de citoyennes affublées de barbes postiches, investissent depuis 2008 les lieux de pouvoir. Objectif : ridiculiser, en le rendant visible, l’entre-soi masculin qui s’y perpétue. Car derrière l’impertinence et la légèreté du ton, il y a colère, il y a révolte, face au scandale de la domination masculine dans les arts et la culture, l’économie, l’enseignement, la justice, les médias, l’humanitaire, la politique, les sciences, le sport… – La Barbe !                        
S. P.

  • La Barbe ! Cinq ans d’activisme féministe. Collectif. Éditions iXe. Format 14 x 18 cm – 176 pages – 16 €

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 164

Pour aller plus loin

La colère non violente

Mal perçue en société, la colère n’est pourtant pas une émotion dont il faut avoir honte. C’est la violence avec laquelle nous l’exprimons qui est négative. À condition d’affirmer son énervement sans blesser l’autre, la colère peut même s’avérer bénéfique et constructive.

Coline Serreau

La réalisatrice multi talents revient sur le devant de la scène avec un livre très personnel : #colineserreau*. Elle évoque ses combats, son passé, ses passions, ses convictions. Elle y partage son insatiable curiosité et son regard affûté sur notre société. Rencontre.

Japonismes

La culture, c’est toujours faire l’expérience de l’autre. Au-delà de l’aspect institutionnel et des célébrations diplomatiques, la saison culturelle « Japonisme 2018 – Les âmes en résonance » propose toute une série d’évènements, d’expositions et de manifestations, jusqu’en février 2019, qui témoignent de l’engouement du public et de la fascination qu’exerce aujourd’hui la culture nippone dans tout l’Hexagone.

La Pandémie à l’heure du numérique

Muscler son esprit critique en philosophant reste le meilleur remède pour se prémunir face au flot d’informations qui nous submergent autour de la pandémie de Covid-19. La conscience des biais cognitifs et du fonctionnement de notre cerveau peut ainsi nous aider à mieux analyser ces informations, en identifiant les émotions qu’elles suscitent et les questions auxquelles elles répondent.