Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

La Tanaisie (Tanacetum vulgare)

Cette plante gorgée d’essence aromatique se chargera, entre autres, de chasser nos multiples douleurs et d’expulser la vermine de nos intestins.

Cette plante aux capitules jaune d’or dégage une forte odeur balsamique. De nos jours, elle est surtout préconisée en cas de vers intestinaux (ascarides et oxyures), ce qui ne l’empêche pas d’être également efficace pour d’autres pathologies.

PROPRIÉTÉS :
-tonifiante
– fébrifuge
– stomachique
– emménagogues

ATTENTION : la tanaisie est interdite aux femmes enceintes. Elle était autrefois utilisée comme abortif. Ne dépassez pas les doses indiquées et n’utilisez pas en interne au-delà d’une semaine.

Comme vermifuge pour toute la famille
Infusion : jetez une cuillerée à soupe de tanaisie sèche dans une tasse à thé d’eau bouillante. Couvrez et laissez infuser dix minutes. Filtrez et buvez une tasse le matin à jeun et une le soir au coucher pendant huit jours.

Pour chasser les puces et les poux
Vinaigre anti-poux : dans un pot en verre, versez un litre de vinaigre de cidre, 60 g de fleurs de tanaisie, 20 g de fleurs de balsamite et autant de sommités fleuries de menthe pouillot. Couvrez avec un linge (surtout pas de couvercle si vos plantes sont fraîches) et laissez macérer à l’ombre et au sec pendant quinze jours en remuant tous les deux à trois jours. Filtrez et conservez dans une bouteille en verre teinté. Mélangez trois cuillerées à soupe de vinaigre à un litre d’eau et utilisez en dernière eau de rinçage sur votre chevelure.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Je parraine un proche.

Magazine

Pour aller plus loin

La fausse bruyère (Calluna vulgaris)

« Quand vient St Matthieu, à l’été on dit adieu. » Alors, récolte les dernières pailles et derniers grains avant que la pluie ne les gâte, puis va dans les landes et remplis ton panier des grappes de la « bucane ». Ainsi tu pourras soigner ton moral, ta peau, tes reins et tes os.

Le liseron (Convolvulus arvensis)

Il n’est point nécessaire de vous décrire les endroits où vous pourrez trouver cette plante. Puisqu’elle a décidé d’envahir notre quotidien, autant s’en servir. En usage médicinal, le liseron est recommandé en cas de constipation liée à une insuffisance hépatique. Toute la plante, racines, tiges et feuilles renferment une résine à l’action purgative.