La tomate : Les 4 meilleures associations santé

Rubrique

Faible charge glycémique et calorique, excellente élève antioxydante et acido-basique, aucun doute, nous sommes face à un super légume.

Les petits secrets

Pas plus banal qu’une tomate… et pourtant il s’agit d’un véritable superaliment. À condition qu’elle 1) soit de saison (maintenant, donc), 2) ait poussé en pleine terre et sans pesticides. Vive celle de votre potager, bio ou labellisée « sans pesticides » ! Pour préserver ses arômes délicats, ne la mettez jamais au frigo.

Spécial flore intestinale : tomate + pois chiches

La tomate offre ses minéraux pour un bon équilibre acido-basique ; les pois chiches, leurs amidons résistants bénéfiques pour la flore intestinale. Au total, une bonne soupe pour le microbiote du côlon, et donc indirectement une meilleure santé, une meilleure immunité…

La suggestion du chef Soupe de tomate aux pois chiches

Dans une casserole, faites revenir 1 gousse d’ail et 1 oignon coupé en petits cubes dans 1 cuillerée d’huile d’olive. Ajoutez 1 boîte de tomates pelées. Puis un bocal de 200 g de pois chiches égouttés. Laissez mijoter.

> Ajoutez un peu de pâte de harissa pour plus de goût. Ou au contraire, directement dans votre bol, 2 cuillerées à soupe de yaourt nature pour tempérer l’acidité.

Anti-cancer de la peau : tomate + melon

Tomate et melon regorgent d’antioxydants anti-cancer cutané. Utile en été, quand la peau est bombardée d’UV !

La suggestion du chef Gazpacho tomate-melon

Mixez la chair d’un gros melon épépiné avec celle de 350 g de tomates, le jus d’un citron, quelques feuilles de menthe fraîche, 1 cuillerée à café de poudre de curcuma, 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive, un peu de sel et de poivre. Servez cette soupe onctueuse après 2 h au frais, avec 2 feuilles de basilic frais par personne en décoration.

> Associez pastèque ou concombre pour un jus encore plus liquide. Bof la menthe ? Préférez basilic, coriandre ou persil plat selon vos goûts. Épluchez les tomates si votre tube digestif renâcle.

Protection de la prostate : tomate + graines de courge

Le lycopène de la tomate se ligue avec les graines de courge (phytostérols, zinc, fibres, bons gras) pour réduire les « envies de pipi », calmer la vessie irritable, et protéger la prostate des messieurs (hypertrophie bénigne).

La suggestion du chef Pasta party aux tomates cerises

Faites cuire des pâtes au choix (papillons, coquillettes…) dans une casserole. Pendant ce temps, faites revenir des tomates cerises coupées en deux, 1 gousse d’ail, sel, poivre, dans une poêle avec huile d’olive. Après quelques minutes, aplatissez les tomates à la cuillère en bois pour obtenir une sauce « à morceaux », et laissez mijoter. Ajoutez les pâtes cuites égouttées, mélangez. Servez avec 2 cuillerées à soupe de graines de courge.

> Pâtes sans gluten ? Préférez celles de sarrasin (boutiques bio) plutôt qu’à base de riz et de maïs, à l’index glycémique trop élevé.

Protection cardiaque : tomate + gingembre

La tomate est anti-inflammatoire, anticholestérol, anti-caillots sanguins. Le gingembre, aussi anti-inflammatoire (fortement !), réduit la pression artérielle et fluidifie le sang.

La suggestion du chef Salade anti-inflammatoire tomate/gingembre

Détaillez vos tomates en rondelles. Ajoutez de fines lamelles ou des petits cubes de gingembre frais. Arrosez d’un trait de sauce soja et de feuilles de coriandre fraîche.

> Envie de changer ? Remplacez la sauce soja par du vinaigre balsamique, la coriandre par du persil plat ou de la ciboulette ciselée. Et ajoutez des cerneaux de noix !

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Poids : mode d'emploi
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?