Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Le kale : les 4 meilleures associations santé

La star des choux est le plus originel. le plus ancien des choux verts. Consommé depuis « toujours » par les végétariens et les végans, il se fait doucement une place dans toutes les cuisines.­­

Les petits secrets

Une portion de kale pulvérise les apports en vitamine C (130 % de nos besoins !), de provitamine A (200 % !), de fibres, calcium, potassium, vitamines B et même de protéines… Pas de kale dans votre magasin ou au marché ? Rabattez-vous sur son cousin, le chou frisé.

Super détox : kale + agrumes + kiwi

Réunis sous vos yeux mesdames et messieurs, 3 leaders de la détox ! Des premiers de la classe côté densité nutritionnelle, c’est-à-dire richesse en apports en nutriments protecteurs par rapport aux apports caloriques. Super acido-basique, reminéralisant, nourrissant, ce jus vert est fort en saveurs et en vertus. Tchin ! 

La suggestion du chef : Jus vert kale, agrumes, kiwi

Dans un blender, réunissez 130 g de chou coupés grossièrement, 1 kiwi épluché, 1 petit verre de jus d’orange, 1 cuillerée à soupe de jus de citron, 2 ou 3 glaçons. Mixez.
> Préparez d’abord vos jus d’agru­mes à l’aide d’un presse-agrumes.

Protection cardiaque : kale + huile d’olive

Un apéro méditerranéen, avec des chips de kale ? Enthousiasme garanti ! Surtout si l’on compare les apports nutritionnels avec des chips classiques…

La suggestion du chef : Chips de kale

Laissez les feuilles de kale s’aplatir sous un poids (une cocotte en fonte, par exemple) pendant 1 heure. Retirez ensuite nervures centrales et tiges, puis déchirez grossièrement les feuilles pour obtenir des « chips ». Préchauffez le four à 180 °C. Préparez une sauce avec 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive pour 1 cuillerée à soupe de jus de citron et 3 pincées de sel. Plongez vos feuilles dans la sauce pour les enrober. Installez-les sur une plaque (ou du papier cuisson), en une seule couche. Enfournez pour 15 mn en les retournant à mi-cuisson.
> Selon les fours, le temps de cuisson peut varier. Le bon moment : sortez-les un peu croustillantes, mais pas trop (en refroidissant, elles vont continuer à durcir). Saupoudrez d’un voile de paprika ou de curcuma à la sortie du four, et laissez refroidir. Encore plus joli !

Protection des yeux et de la peau : kale + potiron

Provitamine A + provitamine A + provitamine A = beaucoup de molécules protectrices pour vos yeux, votre peau, vos poumons.

La suggestion du chef : Mon curry kale-potiron

Faites cuire 500 g de feuilles de kale dans de l’eau pendant 5 mn. Dans une poêle, faites chauffer ½ verre de riz basmati avec un peu d’huile d’olive jusqu’à le rendre translucide. Ajoutez 1 cuillerée à soupe de poudre de curry et laissez encore « prendre » 1 mn. Puis versez 1 verre de lait de coco, 1 petit verre d’eau, le kale égoutté, 250 g de potiron en morceaux, un peu de sel. Couvrez et laissez mijoter jusqu’à ce que tout le liquide ait été absorbé (20 mn). Stoppez la cuisson et laissez encore gonfler 5 mn avant de servir.
> Ajoutez une poignée de raisins secs pour un côté encore plus exotique.

Transit intestinal : kale + pomme

Les fibres un peu décapantes du chou s’allient ici à celles des fruits, du poivron et des noix pour un bon de coup de balai intestinal… finalement en douceur. Une main de fer dans un gant de velours !

La suggestion du chef : Salade de l’artisan arc-en-ciel

Dans un saladier, réunissez 1 poignée de feuilles de kale en lanières, 1 pomme en morceaux, 6 cerneaux de noix, ½ poivron en cubes, sel, poivre.

Arrosez d’une sauce huile d’olive/vinaigre de vin.
> Remplacez la pomme par une poire pour un goût encore plus doux. Si vous préférez un chou attendri, laissez-le macérer dans la vinaigrette 1 à 3 h au frigo avant de réunir les ingrédients de la salade.

Magazine

Pour aller plus loin

Sélection de recettes d’Anaïs Dufourneau

Les tout premiers et fidèles lectrices et lecteurs de notre magazine ont pu, des années durant, découvrir chaque mois une nouvelle recette de cette cuisinière émérite et érudite. Elle nous a quittés il y a trois ans, mais nous ne l’avons pas oubliée.
En souvenir d’Anaïs, et pour fêter la nouvelle année, nous avons sélectionné pour vous quelques délices à réaliser, extraits de son ouvrage paru en 2006 Les Savoureuses Recettes d’Anaïs Dufourneau.

Le lait de vache

La blancheur virginale du lait de vache ne fait plus l’unanimité. Cependant, inutile de tomber dans l’alarmisme : personne ne risque de mourir foudroyé après avoir mangé un flan. En revanche, trop c’est trop, et l’excès de produits laitiers semble dommageable à plus d’un titre. Le point sur cet aliment à surveiller… comme le lait sur le feu.