Le raisin

Un fruit qui a de la bouteille
Rubrique

Le raisin est l’un des fruits les plus anciens que l’on connaisse. Son existence remonterait à l’ère tertiaire et aurait donc précédé l’arrivée de l’homo sapiens.

Par Pascale Pascal

Plus tard, nos ancêtres chasseurscueilleurs, qui appréciaient une variété de petit raisin sauvage (Vinis vitifera var. sylvestris), en ont récolté de grandes quantités.
Mais la découverte de la fermentation du raisin, il y a environ 6 000 ans, et l’arrivée du vin sur les tables a quelque peu éclipsé le fruit au profit de la boisson. Ce n’est que sous le règne de Louis XIV, puis véritablement au XIXe siècle, que le raisin a commencé à se faire apprécier pour lui-même.

UN FRUIT TRÈS VERTUEUX
Très énergétique (72 kcal aux 100 g), grand pourvoyeur de tonus, riche en glucides et en vitamines A, B et C, le raisin est recommandé aux enfants, aux adolescents et aux sportifs.
Le raisin contient un mélange équilibré et presque exhaustif d’oligo-éléments que le corps assimile parfaitement (potassium, phosphore, calcium, magnésium, manganèse, zinc, fer, sodium, cuivre, soufre, silice…). Riche en pigments, en polyphénols et en acides organiques, il est réputé pour son action protectrice sur les petits vaisseaux sanguins, pour son effet anti-oxydant et régulateur du taux de mauvais cholestérol et pour sa faculté de rééquilibrer le milieu naturel.
Ses vertus diurétiques, détoxifiantes et drainantes sont reconnues et la teneur en fibres de sa peau et de ses pépins en fait un laxatif des plus agréables (intestins fragiles, choisissez une variété à peau fine et avec peu de pépins) ! Ses propriétés le font traditionnellement recommander en cure à l’automne pour assainir la peau, drainer le foie et les reins, purifier le corps… et aborder la rentrée dans une forme olympique !

DES GRAINS DE TOUTES LES COULEURS
Du blanc au noir, le raisin passe par presque toutes les couleurs de l’arc-en-ciel : on trouve en effet du raisin dont les grains peuvent être bleu très foncé, violets tirant sur le rouge, jaune mordoré, verts ou presque blancs. De nombreuses variétés sont cultivées dans le Sud de la France.

Achetez-le en saison, c’est-à-dire, selon les variétés, entre mi-juillet et octobre, voire novembre pour l’Italia. Choisissez des grappes pas trop serrées, dont les grains sont fermes et sans taches. Lorsque la pruine (pellicule produite par le fruit lui-même pour se protéger de la chaleur) recouvre encore les grappes de raisin, achetez-les sans hésiter, sa présence est un gage de fraîcheur. C’est aussi le signe que le raisin a été manipulé avec précaution. Vérifiez également l’état de la tige qui doit être ferme, souple et bien verte.

Vous pouvez l’ajouter à vos salades de fruits, mais son petit goût sucré s’accorde aussi parfaitement avec certains plats de légumes ou de poissons. Il se marie également très bien avec le jambon cru et les noix (le raisin et les noix étant à éviter si vous êtes sujet aux aphtes...).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon cahier de beauté naturelle
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.