Belle-Santé N° 108

2,00 3,00 

Dans ce numéro :

Cosmétiques, du nouveau dans le bio
Epices, les bonnes alliées pour votre santé
Smoothies, des boissons qui font rimer minceur et plaisir
Lumbago : les huiles essentielles les plus efficaces
Pour vos neurones testez le bacopa
Les aliments et points d’acupression contre les aphtes
Acné, gare aux traitements qui rendent suicidaires.
Et toutes vos rubriques habituelles…

-
+

Spécifications

UGS : Choisir un format ci-dessus Rubrique :

Des médecins dangereux ?

Si Belle-Santé vous propose de nombreuses solutions les plus naturelles possibles, nous avons toujours, également, salué les progrès de la science et les intérêts de la médecine. Mais, parfois, il faut bien l’avouer, certaines pratiques médicales dont nous recevons les témoignages nous révoltent, nous bouleversent aussi.

Celui de la maman d’un adolescent devenu suicidaire à la suite d’un traitement contre l’acné nous a émus, nous le publions. L’histoire qui est arrivée à mon amie Marie m’a mise aussi en colère. Piquée par une tique, elle n’a pas tellement prêté attention au bouton qui s’est formé sur son ventre. Mais quelques jours après, elle a commencé à se sentir fatiguée, comme vidée de son énergie, elle ne comprenait pas pourquoi. Son état empirait, elle avait pris rendez-vous avec son médecin, mais 15 jours plus tard… Alors un dimanche, après avoir lu sur internet les symptômes que pouvait provoquer la maladie de Lyme, elle s’est affolée. Elle s’est sentie tellement proche des descriptions ! Elle a pris son courage à deux mains pour se rendre chez le médecin de garde. Ce dernier lui a dit que l’extrême fatigue n’était pas un signe de maladie de Lyme, ni son mal de gorge, ni cette impression d’empoisonnement… Et que, pour lutter contre la fatigue, il fallait prendre des médicaments anti-fatigue (encore un qui soigne les effets sans s’intéresser aux causes !).

Heureusement, elle ne s’est pas arrêtée là et c’est un autre médecin qui, immédiatement, lui a prescrit un traitement antibiotique adapté et, en quelques jours à peine, elle a retrouvé sa force et sa forme. Mais si elle avait écouté le premier médecin, que se serait-il passé ? La maladie de Lyme, tardivement décelée, peut entraîner de graves séquelles neurologiques. Pourtant, certains médecins ne la prennent pas au sérieux, n’en connaissent visiblement même pas les symptômes. Ceux-là sont dangereux, d’autant plus s’ils ne prennent pas la peine d’écouter leurs patients !

Voilà, ma petite colère de rentrée étant terminée, je vous souhaite une excellente lecture !

Corps-esprit

Alimentation santé

Flore

Connaître les animaux

Conso'action

Cosméto

Courriers

Examens

Aliments, épices

Jardin bio

Pathologies

Phyto aroma

Recettes de cuisine

Réflexo, massages

Société

Trucs

Urgences