L’épine-Vinette...

...en cas de diabète
Rubrique

L’épine-vinette, aussi appelée Berberis, est l’une des rares plantes connues pour s’opposer au diabète.
Elle a toutes les chances de revenir sur le devant de la scène après avoir été longtemps oubliée.

Arrachée sans ménagement à la fin du XIXe pour son implication supposée dans une maladie du blé, l’épine-vinette pourrait bien regagner ses lettres de noblesse. En effet, et bien que ce ne soit pas pour cette propriété qu’on la connaît, elle peut se révéler utile dans la trop fameuse « maladie du foie gras » qui fait actuellement des ravages.

Pour « ranger » le sucre aux bons endroits

Dans le cas de la stéatose hépatique (« maladie du foie gras » ou encore « maladie du soda »), l’excès de sucre provoque des pics d’insuline en quasi continu, ce qui finit par rendre celle-ci de moins en moins efficace, et les excès de sucreries se soldent par une accumulation de graisses au niveau du foie et, plus généralement, des viscères. Or, cette graisse viscérale en abondance semble accroître nettement le risque cardio-vasculaire… En jouant un rôle proche de la metformine (molécule la plus utilisée pour traiter le diabète de type 2), la berbérine, extraite de l’épine-vinette, peut se révéler précieuse. Bien entendu, si l’on suit déjà un traitement pour le diabète, il faut en parler avec son médecin avant d’en prendre.

Et pour mille autres choses

C’est pour son action sur le foie qu’on fait le plus souvent appel à elle, car elle stimule la sécrétion de la bile. Excellente alliée de la digestion, elle favorise le transit intestinal, apaise les douleurs liées à l’encombrement de la vésicule biliaire, améliore le fonctionnement des reins et peut même être utile en cas de rhumatismes (pour ses propriétés anti-inflammatoires).

Comment la prendre ?

Mettez deux cuillerées à soupe d’écorce en morceaux dans un demi-litre d’eau froide, dans une casserole émaillée. Faites chauffer et laissez bouillir cinq minutes puis filtrez. Prenez ce demi-litre en 3 fois dans la journée, en cure de trois semaines, renouvelable au besoin. Vous pouvez aussi opter pour la teinture-mère, à raison de 20 gouttes matin et soir dans un verre d’eau, ou bien la prendre sous forme de compléments alimentaires (dans ce cas, les conseils d’utilisation sont précisés en fonction des dosages).

À quoi ressemble-t-elle ?

L’épine-vinette est un arbrisseau qui aime les terres calcaires et peut pousser jusqu’à 3 mètres de haut. Ses petites fleurs, qui s’épanouissent d’avril à juin, sont jaune clair et ses feuilles ovales vertes, son écorce grise et c’est elle que l’on utilise en décoction. Attention : elle est aussi pleine d’épines !

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Bien manger sans cuisiner