Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Soigner son stress par l’alimentation corps-esprit

Après avoir été l’assistant de Pierre-Valentin Marchesseau (1911-1994), considéré comme le père de la naturopathie française, Christian Brun, praticien et professeur de naturopathie holistique, ajoute ses connaissances et ses compétences en psychothérapie, aromathérapie et réflexologie au service d’un art de mieux vivre son corps, son esprit et sa vie. Passionné et infatigable, il enseigne le retour à la sérénité par le biais d’un savoir s’alimenter avec intelligence et affinités. Auteur de nombreux livres, il donne régulièrement des conférences et anime des séminaires. À ses indéniables qualités de pédagogue, Christian Brun ajoute son désir de communiquer la richesse de son expérience dans une transmission simple et accessible à tous. Cet article vous présente le fruit de ses recherches sur le stress apprivoisé par la naturopathie.

En toutes choses, compte l’expérience

Médicaments, potions magiques et beaux discours, rien qui ne puisse éloigner durablement le stress. Tout semble avoir été fait, mais rien ou si peu n’est parvenu à décourager cette bête noire qui s’accroche au mental et de ce fait aux émotions.

Selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail : “Le stress est ressenti lorsqu’un déséquilibre est perçu entre ce qui est exigé de la personne et les ressources dont elle dispose pour répondre à ces exigences.” Cette formulation s’adapte à toutes les circonstances. Et pourtant, malgré sa connotation négative, le stress peut avoir du bon quand il permet de dépasser nos limites et ainsi nous montrer l’ampleur de nos capacités. Mais est-ce une solution durable ? Cela dépend sûrement des possibilités de résistance aux pressions engendrées par le stress, ce qui est propre à chacun et donc non mesurable dans une généralité. Et comme le souligne si justement Christian Brun : “La notion de stress est totalement personnelle, mais il reste néanmoins l’ennemi des temps modernes, celui qu’il faut combattre à tout prix si l’on veut mieux vivre. Et si le stress était plutôt un ami qu’un ennemi ? Pourquoi combattre un élément qui nous fait réagir ? Combat-on une grande joie, un plaisir partagé ? Les réactions physiologiques à ces différentes émotions sont cependant bien identiques.”

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Produits

Pour aller plus loin

Objectif anti-stress

À force d’entendre parler du stress comme d’un élément naturel venant se superposer à notre vie active, beaucoup d’entre nous finissent par se croire obligés d’en être les victimes consentantes, sous peine de créer une différence vécue comme une marginalité. Une bonne intégration dans l’existence devrait-elle démontrer une acceptation aveugle du phénomène appelé stress ? Je ne le crois pas du tout, et je ne suis heureusement pas la seule.

Rencontre avec Frédéric Lenoir

Frédéric Lenoir est philosophe, connu comme l’un des meilleurs spécialistes des religions et des sagesses asiatiques. Essayiste et sociologue, il est porteur d’une vision résolument humaniste et partage son expérience, ses convictions pour faire avancer le monde. Dans le livre Nos voies d’espérance, il insiste sur la nécessité de cultiver le discernement et ce, depuis le plus jeune âge, en enseignant l’intelligence émotionnelle aux enfants.