Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Stress, émotions, palpitations… reprenez le contrôle grâce au mouvement

Quand le stress affole le cœur et les poumons, il faut faire redescendre la pression. Il n’y a pas 50 solutions : c’est par des exercices respiratoires et des mouvements que l’on peut y parvenir. Comment ça fonctionne ? Le stress est une mise en tension qui impose soit la fuite, soit l’affrontement : ce système est ancré dans notre ADN depuis la nuit des temps. Stress = bête sauvage = fuite ou combat. L’évènement stressant moderne (prise de parole en public, situation gênante…) déclenche une cascade hormonale stimulante, à base de cortisol et d’adrénaline, afin de mobiliser toute notre énergie et d’appréhender le danger. Naturellement, notre pression artérielle s’accroît pour acheminer très rapidement les nutriments partout, dans le cerveau comme dans les muscles. Le but : réagir vite et fort. Corollaire, le rythme cardiaque s’accélère.

Même en l’absence de stress aigu identifié, l’angoisse ou l’anxiété mène à la même réaction corporelle : un cœur qui bat trop fort, trop vite, nos nutriments pillés pour assurer le carburant de ce surrégime. Au final, une mobilisation énorme de ressources… inutiles ! Ces palpitations sont elles-mêmes stressantes, et l’ensemble du processus est fatigant, menant parfois à la déprime, à l’irritabilité.

Ma réplique anti-palpitations, anti-tachycardie

Exercice respiratoire SOS urgence (cohérence cardiaque)

Il s’agit de forcer le cœur à se calmer, en obligeant préalablement la respiration à s’apaiser, car les deux fonctionnent ensemble. On s’installe où on peut, si possible en position assise, le dos bien droit, dans un “coin” (même si c’est un coin de métro), et on s’oblige à compter 5 secondes à l’inspiration, 5 secondes à l’expiration. On maintient ce rythme durant 3 minutes, voire davantage s’il le faut. Le cœur va automatiquement s’apaiser, car on respire 2 à 3 fois plus lentement qu’habituellement. Important : pas de pause entre l’inspiration et l’expiration, n’arrêtez jamais le flux d’air. Par ailleurs, respirez “normalement”, c’est-à-dire ni trop ni trop peu, inutile de gonfler à fond les poumons et de les vider totalement.

Exercice respiratoire SOS urgence

En traitement de fond

Si vous êtes régulièrement sujet aux palpitations, aux “accès de stress” qui vous font bouillir, pratiquez chaque jour l’exercice ci-dessus, en méthode 3/6/5 = 3 fois par jour, 6 respirations par minute, pendant 5 minutes.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX MEMBRES

Abonnez-vous pour consulter l’article en intégralité

Magazine

Produits

Pour aller plus loin