Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Valine, leucine et isoleucine

Ces trois acides aminés essentiels sont appelés des acides aminés "branchés". Ils entrent en compétition avec un autre acide aminé, le tryptophane. Et si le tryptophane est plutôt apaisant, valine, leucine et isoleucine sont employées par les sportifs qui veulent avoir plus de punch !

Imaginons l’organisme comme une voiture avec, d’une part, le tryptophane comme frein, et valine, leucine et isoleucine, comme accélérateur. C’est une vision simplifiée, mais bien imagée : le tryptophane, en augmentant la sécrétion de sérotonine, est un apaisant bien utile (en cas de stress et d’insomnie par exemple), tandis que les trois autres, en bloquant la synthèse de sérotonine, agissent comme des énergisants.

POUR UNE MEILLEURE ENDURANCE
Lors d’un effort physique, le taux de testostérone (indispensable à la croissance de la masse musculaire) de l’organisme augmente, pour ensuite s’effondrer. Parfois, il faut jusqu’à 48 heures pour que ce taux retrouve un taux normal… Or, des études ont montré que la prise de valine, de leucine et d’isoleucine, associée à celle de vitamine B6, avant et pendant l’effort physique, permet de prévenir la chute du taux de testostérone une fois l’épreuve terminée. Ainsi, les sportifs ont une meilleure endurance, et ne subissent pas de baisse de forme après l’effort.

Généralement, on conseille d’associer du zinc, qui renforce les effets des acides aminés branchés.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin

Créatine

Les sportifs qui souhaitent développer leur masse musculaire font souvent appel à un supplément de créatine, substance déjà naturellement présente dans l’organisme.