Prévention : stratégie longévité

Rubrique

Les chercheurs avancent à pas de géants dans la compréhension des mécanismes du vieillissement. Notre perception de cette « troisième mi temps » évolue en parallèle. L’étiquette « retraité » ou « troisième âge » ne correspond plus à la réalité des plus de 65 ans, qui peuvent espérer vivre encore plusieurs décennies, heureux et en forme.

Heureux ? Malheureux ? Une impression liée à l’assurance maladie
Une différence directement liée à la politique sociale et de santé de chaque pays, selon la sociologue Anne-Marie Guillemard : « Chacun sait que la très grande vieillesse n’est pas exempte de difficultés de tous ordres. Mais, en Italie et en Espagne, cela ne semble pas si préoccupant grâce au pilier familial. On ne se sent pas isolé. C’est ce qu’on appelle le familialisme. Les subsides sociaux sont distribués aux familles, qui elles-mêmes redistribuent aux différentes générations à l’intérieur de la famille. » Vieillir très vieux, mais ensemble, c’est moins effrayant que seul.

Changer la façon de voir les choses
Anne-Marie Guillemard propose de réfléchir autrement : « Agir pour les plus de 80 ans, ce n’est pas à plus de 80 ans ! C’est avant qu’il faut développer une stratégie préventive globale d’hygiène de vie. C’est une autre manière d’envisager la protection sociale, et de la considérer non comme un coût, mais comme un investissement dans les quadras, et même avant, pour leur permettre de bien vieillir.  »

Du curcuma et des probiotiques
Plutôt que de laisser cette charge s’alourdir sans rien tenter, agissons ! Lutter contre l’oxydation grâce aux antioxydants est essentiel. Mais ça ne suffit pas ! Aujourd’hui, on sait qu’il faut aussi lutter contre les micro-inflammations, indissociables de l’oxydation, le stress permanent qui dérègle nos hormones, les déséquilibres d’insuline et de flore intestinale, etc. Certaines molécules jouent sur tous ces tableaux : le resvératrol, la quercétine, la curcumine sont antioxydants, anti-inflammatoires, participent à la prévention du cholestérol, des problèmes cardiaques, du diabète, du cancer, de la dégénérescence du cerveau… non qu’ils soient des panacées, mais parce que tous ces maux sont liés et ont des facteurs communs. Mangez du curcuma, de la choucroute, des pommes et des oignons ! Buvez du thé !

Les 10 conseils de Marie Borrel pour une longévité heureuse
1. Restez curieux
2. Entraînez votre cerveau
3. Bougez !
4. Changez vos habitudes
5. Dorlotez votre sommeil
6. Mangez moins, mais mieux
7. Dopez-vous au naturel
8. Faites des cures de magnésium
9. Jouez
10. Pensez que le temps n’est pas seulement votre adversaire

À LIRE :
Le guide Hachette anti-âge, Marie Borrel. 19,90 €. Une écriture simple, des conseils pratiques accessibles.
Le nouveau guide du bien vieillir, Dr Olivier de Ladoucette, éditions Odile Jacob, 26,90 €. Une bible classique qui fourmille d’infos médicales.
Comment se régénérer pour bien vieillir, Daniel Kieffer, éditions Sully, 22 €. Tous les conseils naturopathiques pour mieux vieillir : exercices physiques, de respiration, alimentation…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les secrets d'un jeûne réussi
Plantes Sauvages Comestibles
Chimiofolies
Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible