Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

La sauge (Salvia officinalis)

Ce qui pousse en été pour votre santé

Antioxydante, anti-inflammatoire, cicatrisante, riche en tanins, flavonoïdes et phyto-œstrogènes, l’herbe qui sauve est parée d’un tas d’espérances.

La sauge, avec ses feuilles feutrées, parfume les plats en cuisine et soigne dans l’officine. Antioxydante, anti-inflammatoire, cicatrisante, riche en tanins, flavonoïdes et phyto-oestrogènes, l’herbe qui sauve est parée d’un tas d’espérances. On dit qu’on peut l’utiliser dans toutes les affections, surtout si on ne sait plus quoi faire, elle aurait des effets inespérés presque miraculeux.
Évitez-la pourtant si vous allaitez (elle tarirait le lait).

Vous pouvez récolter la sauge toute l’année, mais il est préférable de cueillir les feuilles avant la floraison ou après, pour les faire sécher. Opérez en fin de matinée et ôtez les tiges entières. Effeuillez au-dessus d’une clayette en bois ajourée et séchez dans un lieu sec, sombre et aéré. Vous pouvez suspendre aussi les tiges la tête en bas ou commencer le séchage quelques minutes au four entrouvert thermostat minimum. Si le séchage s’est bien déroulé, les feuilles ne doivent pas devenir brunes.

CONTRE LA TRANSPIRATION EXCESSIVE ET LES BOUFFÉES DE CHALEUR
> Teinture : remplissez un récipient en verre de feuilles de sauge fraîche et ajoutez de l’alcool à 40 degrés. Couvrez d’une gaze légère et laissez macérer à l’ombre et au sec pendant quinze jours. Remuez tous les trois jours. Filtrez, exprimez soigneusement les feuilles et conservez dans de petites bouteilles en verre teinté. Prenez chaque jour une cuillerée à café dans un peu d’eau en cure de trois semaines.

CONTRE LES DARTRES, LES ULCÈRES, LES APHTES ET LES MAUX DE DENTS
> Décoction
: dans un litre d’eau froide ou de vin, jetez 100 g de sauge sèche et portez à ébullition. Stoppez au premier bouillon et filtrez. Utilisez en lotion pour les problèmes cutanés et en bains de bouche pour les problèmes dentaires. Dans les deux cas, renouvelez l’opération trois fois dans la journée.

POUR CALMER LES RHUMATISMES
> Bain
: préparez préalablement une décoction concentrée de sauge (deux poignées pour un litre d’eau) que vous ajouterez à l’eau de votre bain. Restez une bonne dizaine de minutes et couvrez-vous d’un habit bien chaud immédiatement après.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Sponsorisé

Pour aller plus loin

Des recettes naturelles avec la prêle des champs

La prêle des champs, Equisetum arvense, pousse dans les milieux humides et argileux. Contrairement à la prêle des marais (toxique), la prêle des champs a, soit des tiges uniquement terminées par un épi, soit des tiges stériles sans épis mais avec des feuilles. Et ce sont ces tiges feuillues qui apparaissent après les tiges en épis, ces “queues de cheval”, que vous récolterez. Si vous avez des doutes, procurez-vous la plante en herboristerie. La prêle est très riche en silicium, calcium, fer, magnésium, potassium… Elle est reminéralisante, diurétique et cicatrisante, et garantit votre bien-être mais également celui de votre jardin. Les tisanes et autres préparations doivent être prises en interne sur un temps court plusieurs fois dans l’année. Elles sont déconseillées chez les jeunes enfants et les femmes enceintes.