Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Syndrome post-covid

Revenir dans la "course"

Vous peinez à vous relever d’un covid qui vous a épuisé ?
La seule solution, renouer avec une activité physique pour récupérer muscles, souffle, sommeil, motivation, en un mot : énergie. 

Même une fois “guéri” (du virus), on peut développer de nouveaux symptômes ou traîner les “anciens” durant de longs mois. On s’impatiente mais rien n’y fait : fatigue, tachycardie, essoufflement nous saisissent chaque matin. Entre l’envie de rester sous la couette et le risque d’en faire “trop”, seule la voie du milieu est envisageable. En effet, ne rien faire expose inexorablement à laisser empirer son état : on va perdre encore plus de muscle, de capacité respiratoire, de joie de vivre… Mais toute activité physique excessive, c’est-à-dire dépassant vos possibilités (et le seuil est souvent très vite atteint), risque de vous mettre encore plus à plat.

Remarque importante : vous devez absolument consulter votre médecin pour qu’il évalue votre état, vos progrès. Et lui demander si vous êtes capable de vous lancer dans un programme d’activité physique, même doux (peut-être est-ce encore trop tôt pour vous). Il doit aussi valider les exercices proposés ici. Dans l’idéal, vous êtes suivi par une équipe de plusieurs professionnels comme un nutritionniste, un kiné ou un ostéopathe… Dans les faits, il n’est pas toujours possible d’être accompagné individuellement. C’est dommage, mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire. Et encore moins pour faire n’importe quoi, d’où notre incitation à vous faire aider d’un coach sensibilisé au covid, en présentiel, ou en ligne, au minimum.

Arrêtez-vous dès que vous vous sentez fatigué, que vous respirez mal… Vous ne devez surtout pas avoir mal ni accroître vos inconforts. Si c’est le cas, stoppez, ne for- cez pas !

Le double objectif : retrouver ses muscles et sa capacité respiratoire

Perdre du muscle est épuisant à tout point de vue, y compris pour le cœur puisque c’est un muscle. Quant à être essoufflé au moindre pas, c’est la garantie d’une mauvaise oxygénation évidemment, mais aussi d’une mauvaise circulation, d’une fatigue mentale et physique, d’un manque de motivation, bref : d’un maintien dans un état de faiblesse et de mauvais moral. Les exercices sont conçus pour ça. Surtout pas de précipitation, sinon vous risquez de devoir repartir d’encore plus loin. Dès que vous vous sentez ne serait-ce qu’un peu fatigué, arrêtez. Vous ferez mieux demain ou après-demain !

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Je parraine un proche.

Magazine

Pour aller plus loin

Le yoga du souffle

Le respiration est un lien sacré qui unit tous les êtres à la vie. Le yoga, par définition, évoque cette notion de relais et d’union entre le corps, l’esprit et le mouvement vital entretenu par l’inspir et l’expir. La pratique du yoga du souffle vous permettra de respirer au rythme de votre propre nature jusqu’à l’obtention de l’équilibre, de la santé et du bien-être que vous recherchez.

Sélection de recettes d’Anaïs Dufourneau

Les tout premiers et fidèles lectrices et lecteurs de notre magazine ont pu, des années durant, découvrir chaque mois une nouvelle recette de cette cuisinière émérite et érudite. Elle nous a quittés il y a trois ans, mais nous ne l’avons pas oubliée.
En souvenir d’Anaïs, et pour fêter la nouvelle année, nous avons sélectionné pour vous quelques délices à réaliser, extraits de son ouvrage paru en 2006 Les Savoureuses Recettes d’Anaïs Dufourneau.

Le yoga des 5 éléments

En toutes saisons, le yoga donne raison à la nature et s’accorde avec elle dans l’harmonie de ses lois. Pour celles et ceux qui rêvent de pratiquer en communion avec les éléments naturels, voici comment faire.

Le NeuroGel

Nouvel espoir pour des milliers de tétraplégiques et paraplégiques du monde entier, le NeuroGel, un biomatériau synthétique, permettrait de refaire marcher les blessés médullaires porteurs de lésions anciennes, si l’on en croît son inventeur.