Rebelle-Santé n° 252

4,90 

⬅️ Pour feuilleter un extrait ou l’intégralité, selon votre statut, veuillez cliquer sur la couverture.
___

Dans le numéro de février 2023 :

– Naturopathie –  Les remèdes naturels à l’insomnie
– Alternative – La chronobiologie
– Cosmétiques – Les soins aux huiles essentielles antipelliculaires
– Recettes nature – Au laurier
– Alternative – Sport santé
– Phytothérapie – Plantes et médicaments : attention aux interactions !

___
Disponible aux formats papier et numérique.
Veuillez choisir votre format ci-dessous.
⬇️

-
+

Spécifications

UGS : Choisir un format ci-dessus Rubrique :

Que nous souhaiter ?

2023 est là, et pour moi l’impression que le temps s’accélère, je ne vois pas les années passer. Au début, j’ai cru que c’était à cause du confinement et de nos repères tout chamboulés depuis l’émergence du covid, mais finalement, après en avoir un peu parlé autour de moi, je crois plutôt que ça vient avec l’âge ! Soit un déni de vieillissement, soit l’envie de ne pas gâcher une minute du temps qui reste. Comment ? En profitant de chaque instant. Pour quoi faire ? C’est là que les réponses divergent. Dans notre monde anxiogène, on a plutôt tendance au repli sur soi et à multiplier les recours à des méthodes de “développement personnel” pour mieux se connaître, “gérer” ses émotions, prendre soin de soi, etc. Pourquoi pas… Pour aimer les autres, il faut bien s’aimer un peu soi-même, et rien de tel que le principe de plaisir pour être en bonne santé. Mais sans doute peut-on aussi apprendre à s’aimer davantage en se tournant vers l’extérieur ?

Et si on sortait plutôt de sa bulle pour aller vers les autres, échanger, aider, partager, discuter, militer, s’engager ? Laisser au maximum derrière soi les lourdeurs du quotidien, les peurs multiples et variées. Ne pas se résigner ni se morfondre, mais aller vers la nouveauté, découvrir, apprendre, lire, créer…

Je vous souhaite pour cette nouvelle année une bonne santé et du bonheur, bien sûr, mais aussi de vous lancer dans de belles aventures.

Sophie Lacoste

PS : Cet été, tout à mon angoisse d’avoir peut-être fait un infarctus silencieux, j’avais croisé dans la rue mon ami Olivier. À mon inquiétude, il avait répondu que c’était sans doute une erreur puisque j’avais “bon cœur”. Et il avait su me rassurer. Aujourd’hui, au moment où j’écris ce texte, Olivier est en réanimation et nous montre qu’un bon cœur, même le meilleur, n’est pas infaillible. C’est vers lui, exemple de gentillesse et de générosité, que sont dirigées toutes mes pensées.

Corps-esprit

Bien-être

Flore

Connaître les animaux

Cosméto

En bref

Examens

Fait-maison

Jardin bio

Lecture

Lithothérapie

Lune

Pathologies

Phyto aroma

Recettes de cuisine

Thérapies naturelles

Trucs de la communauté

Urgences

Mouvements

Vous aimerez peut-être aussi…