L’azuki

Rubrique

Un petit « bonbon » dans la famille des haricots !

Originaire de l’Himalaya, le haricot azuki fut ensuite cultivé en Corée et en Chine pour enfin être importé au Japon où sa consommation est des plus courantes.

C’est l’une des légumineuses les plus digestes. L’azuki est même conseillé dans les premières légumineuses de la diversification alimentaire des bébés.

Ce petit haricot « bonbon » est délicieux dans les pâtisseries japonaises : on en fait une pâte sucrée appelée « anko ». Il se cuisine toutefois en version salée. Associé à du riz rouge, il est servi lors de grands évènements de la vie au Japon.

L’azuki, un petit « bonbon » plein de qualités    

=> L’azuki contient des fibres solubles et insolubles. Les premières sont utiles à la normalisation du taux de cholestérol, du glucose et de l’insuline. Les secondes sont précieuses pour le bon entretien de nos intestins.

=> Phosphore, manganèse, fer, zinc, cuivre, potassium sont présents dans ce petit haricot.

=> Il contient également des vitamines du groupe B dont la B9 qui intervient dans la fabrication de l’ADN.

=> Riche en antioxydants, il a un effet bénéfique sur les maladies cardio-vasculaires, le diabète et les inflammations...

L’azuki dans la cuisine    

=> Le haricot azuki se cuisine aussi bien en plat salé qu’en pâtisserie. Il peut même se faire germer pour apporter des nutriments intéressants à vos plats.

=> Comme on nous l’a toujours appris, il est important de faire tremper les légumineuses toute une nuit. Car les légumineuses ont mauvaise presse, elles passent pour être indigestes et provoquer des gaz. Il n’en sera rien si vous suivez ces conseils : le soir, faites tremper les haricots, le lendemain matin, jetez l’eau de trempage, couvrez les haricots d’eau et portez une première fois à ébullition, jetez à nouveau l’eau, puis remettez à bouillir dans suffisamment d’eau. Laissez cuire à feu doux pendant une quarantaine de minutes.

=> Vous pourrez les préparer en salade, en accompagnement de légumes vapeur avec un bol de riz, en faire des purées sucrées ou salées... Laissez parler votre imagination...

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les 3 clés de la santé
Cuisiner autrement en hiver
Bien manger sans cuisiner
Ma bible de la phytothérapie