Rebelle-Santé n° 224

2,00 3,00 

AVRIL 2020

Dans ce numéro :

Protocole anti-coronavirus : Vitamine D et Vitamine C !
• Brûle-graisses, les mouvements qui font cramer les calories !
• L’Ortie, la panacée reminéralisante !
• Douleurs chroniques neuropathiques, pourquoi ne pas essayer le PEA ?.
• Nathalie Aupareur nous donne quelques recettes cosmétiques simples et faciles réalisées avec de l’huile essentielle de cèdre.

Et dans le Petit Journal : Les bulles de flottaison, une déconnexion sensorielle !

-
+

Spécifications

UGS : Choisir un format ci-dessus Rubrique :

Attention contagion…

Entre le moment où j’écris ce texte et la sortie du magazine, sans doute le coronavirus aura-t-il progressé, continué à voyager de pays en pays, semant, ici et là, la peur encore plus contagieuse que lui… Sur les conseils de notre ministre, on ne se serre plus la main et on éternue dans son coude. Bon, ok, moi ça ne me dérange pas, j’ai toujours eu les mains gelées et je déteste voir les gens sursauter en me disant bonjour. On ne s’embrasse plus non plus… Finalement, c’est un peu juste comme conseils, alors je suis bien contente que Didier Le Bail m’ait envoyé son protocole que je vous transmets en espérant qu’il soit encore temps et en souhaitant qu’il ne soit plus utile longtemps. Citron, ravintsara et laurier noble, c’est le tiercé gagnant d’huiles essentielles contre le coronavirus. 

Et peut-être que cela vous aidera à rester zen et à ne pas vous laisser gagner par la peur, une émotion sans aucun doute nécessaire à petite dose pour éviter les dangers ou limiter les risques (en suivant les conseils de Didier par exemple), mais qui devient très vite toxique, qui affecte notre jugement, qui réduit notre sens critique, qui sabote notre capacité au plaisir et qui affaiblit notre système immunitaire*. Vraiment, il serait dommage de la laisser prendre de l’ampleur.

Je vous souhaite un beau printemps, 

* 5 mars 2020, dans un communiqué de presse de l’Inserm, voici ce que précise Sophie Ugolini, directrice de recherche au centre d’immunologie de Marseille : « Nous avons confirmé expérimentalement que les hormones du stress qui se lient aux récepteurs β2-adrénergiques réduisent la réponse immunitaire et que cela passe par une diminution de la production de certaines cytokines inflammatoires, requises pour l’élimination des virus. »

Alors voilà : pour que votre système immunitaire soit au max de son efficacité, mieux vaut rester zen !

Corps-esprit

Flore

Connaître les animaux

Conso'action

Cosméto

Courriers

En bref

Examens

Fait-maison

Aliments, épices

Jardin bio

Lecture

Lithothérapie

Nutrithérapie

Pathologies

Phyto aroma

Prévention

Psychologie

Recettes de cuisine

Réflexo, massages

Société

Thérapies naturelles

Trucs

Urgences

Mouvements