Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Frileux – frileuse ? Les mouvements antigel

Bouger, c’est faire circuler le sang, donc réchauffer tout le corps jusqu’aux extrémités. Mais certains mouvements sont plus efficaces que d’autres. Brisez la glace ! 

Nous ne sommes pas égaux face au froid. Certains ont “toujours chaud”, d’autres “toujours froid”. Si vous êtes de ceux qui se drapent dans un plaid dès qu’il fait moins de 22 °C, certains exercices peuvent vous réchauffer “jusqu’à la moelle”, selon l’expression de ma grand-mère. Go go go les lézards ! Allons-y par étapes. Mentalement, changez de point de vue : ne fuyez pas. Ouvrir la fenêtre en grand au moins 10 minutes matin et soir, se promener dans la rue “un peu” légèrement vêtu, travailler la fenêtre entrouverte en toutes circonstances, font aussi partie de l’arsenal antigel. Tout comme adapter son chauffage, et cette année ce conseil traditionnel résonne spécialement, rapport aux économies d’énergie (19 °C dans les pièces à vivre, 16 °C dans la chambre : l’idéal). Mais encore ?

Coup de froid ? On fait l’inverse de ce qu’il faudrait !

Alerte orange frisquette ? On se crispe, on se recroqueville et on “bloque” ainsi la circulation sanguine, empêchant le précieux liquide chaud de cheminer jusqu’aux doigts, aux orteils, à notre peau. C’est l’inverse qu’il faut faire : se détendre, s’ouvrir à cette sensation de froid pour que le corps fasse normalement sa régulation physiologique et envoie du sang, donc du chaud, partout. L’idée générale : ne plus subir, mais au contraire s’adapter, apprivoiser ce froid pour ne plus le craindre. Mieux : l’apprécier, le rechercher, et en faire un allié immunitaire. Car une exposition raisonnée et contrôlée au froid booste de 30 % nos défenses naturelles, ce n’est pas rien !

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Pour aller plus loin